Perspectives

Scruter le scrutin

Haiti - Election : Corruption au niveau de la distribution des cartes électorales, dénonce Justice et Paix


mardi 29 novembre 2005

P-au-P, 25 novembre 05 [AlterPresse] --- L’organisation de défense des droits humains de l’Eglise catholique, Justice et Paix, dénonce des pratiques de corruption enregistrées au niveau des opérations de distribution des cartes électorales.

Dans une note transmise à AlterPresse, la commission dit constater avec regret que certains responsables de bureaux de vote ne peuvent pas résister à la tentation d’exiger de l’argent pour des cartes électorales délivrées aux électrices et électeurs.

« Nous demandons à ceux et celles qui font partie de l’appareil électoral de considérer leur travail comme une tâche au service de la communauté et non pas comme une opportunité de tirer un avantage rapide qui fait penser à la corruption ».

Justice et Paix dénonce également des échauffourées relevées lors de la distribution des cartes, entraînant des bastonnades par des agents électoraux.

D’autre part l’organisme prend note de la déclaration du CEP indiquant que sur 4.400.000 électeurs potentiels, 3.400.000 se sont enregistrés sur les registres électoraux.

« Mais ceux qui n’ont pas pu retirer leur carte de citoyen, sont les habitants des sections communales », condamne Justice et Paix, assimilant ce fait à une violation de droits humains.

L’organisation de défense des droits humains de l’Eglise catholique considère comme une « bonne nouvelle », l’inscription sur les listes électorales d’habitants des quartiers populaires de Port-au-Prince. « Cependant, nous nous demandons qu’est-ce que cela signifie quand (...) personne ne peut s’approcher de ces quartiers à cause de la violence, l’insécurité et le kidnapping » qui sévissent dans ces zones.

Justice et paix dénonce certains partis politiques qui utilisent la violence dans leur campagne. Elle demande aux candidats de ces partis de condamner de façon ferme les actes de violence perpétrés par leurs partisans contre des membres de la population et de se souvenir du code d’éthique qu’ils ont signé.

L’organisation demande à tous les acteurs engagés dans le processus électoral de faire preuve de bon sens, de tolérance, de capacité de dialogue et de négociation afin de trouver des solutions correctes aux problèmes posés. [jj gp apr 29/11/05 23:00]