Dépêches

Haïti : Nouvelle montée de tension à Martissant


samedi 19 novembre 2005

P-au-P, 19 nov. 05 [AlterPresse] --- La tension est remontée d’un cran ces derniers jours à Martissant, secteur sud de la capitale, ou des affrontements se seraient produits entre des bandes rivales, ont rapporté des riverains à AlterPresse.

Des heurts se seraient produits à plusieurs reprises durant les 8 derniers jours entre les bandes armées de Grande Ravine et l’Armée Ti Manchèt (Petite machette), faisant au moins 2 morts et plusieurs blessés par balles et à l’arme blanche, a appris AlterPresse.

La journée du 17 novembre a été particulièrement tendue. Un homme aurait été tué et trois autres blessés par balles. Dans la soirée, 4 maisonnettes ont été incendiées, ont rapporté des témoins.

Le 11 novembre, 4 personnes auraient été blessées par balles, dont un jeune de 18 ans qui aurait succombé à ses blessures, selon les mêmes sources.

Des habitants de Martissant ont confié à AlterPresse que la peur gagne les familles, alors que les menaces des bandits se multiplient. « Des le crépuscule, nous nous empressons de regagner nos domiciles et de nous enfermer à double tour », a dit une mère de famille à AlterPresse.

Cette situation se produit, alors qu’une tuerie perpétrée à Martissant le 20 aout dernier, impliquant des policiers, est examinée par la justice. Les incidents avaient coûté la vie à au moins 6 personnes, suivant une enquête policière.

En maintes occasions, des habitants de Martissant et des sympathisants d’un des deux officiers de police arrêtés dans le cadre de cette affaire, Carlo Lochard, ont gagné les rues pour réclamer son élargissement.

Récemment, le directeur général de la police, Mario Andrésol, a déclaré à plusieurs médias que le dossier de Martissant est manipulé par un secteur à des fins inavouées.

Andrésol estime que ce secteur se sent gêné par sa présence à la tête de la police, qui tendrait, selon lui, à couper court à des pratiques d’impunité. [jj do gp apr 19/11/05 00:10]