Dépêches

Mar del Plata : Ouverture du IVe Sommet des Amériques sur fond de protestations anti-Bush


vendredi 4 novembre 2005

P-au-P, 4 nov. 05 [AlterPresse] --- Le IVe Sommet des Amériques s’est ouvert ce 4 novembre 2005 dans la station balnéaire de Mar del Plata, à 400 Km au sud de Buenos Aires (Argentine) sur fond d’hostilités et de protestations contre la politique étasunienne.

Ce Sommet, auquel participent les chefs d’Etat et de gouvernement de 34 pays du continent américain, dont le président provisoire haitien Boniface Alexandre, risque de devenir le principal point de ralliement de milliers de manifestants anti-Bush.

Environ 10.000 manifestants, dont l’ancienne gloire du football argentin, Diego Armando Maradona, ont scandé des propos défavorables au président des USA, George Walker Bush qui participe lui aussi à cette 4e rencontre intercontinentale.

La plupart d’entre eux portent des t-shirts sur lesquels sont inscrits des messages présentant le numéro 1 américain comme un tyran.

« Bush Fasciste ! Bush terroriste », répètent les manifestants, tout en se dirigeant vers un stade où le Président vénézuélien Hugo Chavez doit prononcer un discours avant de joindre le sommet.

George Bush, qui profitera du Sommet pour essayer de relancer les négociations sur la création d’une zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) n’est pas le bienvenu en terres australes. Depuis la veille, des affiches « W. GO HOME » et « STOP BUSH » ont été placardées dans les rues de Mar del Plata.

Boniface Alexandre, qui a laissé Haiti le 3 novembre en direction de Mar del Plata, n’a fait aucune déclaration à la presse.

Les Etats-Unis, le Canada, la France et l’Argentine profiteront du Sommet pour réaffirmer leur soutien au processus électoral en Haïti, informe-t-on de source diplomatique.

L’entrée en vigueur de la ZLEA est prévue pour le premier janvier 2006. En Haïti, des organisations sociales n’ont de cesse d’exprimer leur désaccord face aux perspectives d’intégration du pays à la ZLEA.

Des paysans rassemblés à l’Estère (Commune du département de l’Artibonite située au nord de Port-au-Prince), le 16 octobre 2005, avaient encouragé la mobilisation contre la ZLEA. « L’entrée en vigueur de la ZLEA le 1er janvier 2006, c’est un plan qui va renforcer la politique néolibérale en Haïti », avait prédit Assancio Jacques, coordonnateur du Mouvement de Revendications des Planteurs de l’Artibonite (MOREPLA).

Les Sud-américains ne sont pas tous sur la même longueur d’ondes quant à la ratification de cet accord de libre échange, initiative du trio nord-américain : Etats-Unis, Canada et Mexique.

Certains membres du Marché Commun de l’Amérique du Sud (Mercosur) et de la Communauté Andine, préfèrent resserrer leurs liens mutuels.

Quant au Venezuela du président Hugo Chavez, il a créé, avec Cuba de Fidel Castro, l’Alternative Bolivarienne pour les Amériques (ALBA). [do gp apr 04/11/05 12:00]