Dépêches

Décès du célébrissime peintre haïtien André Pierre


mercredi 5 octobre 2005

P-au-P., 5 oct. 05 [AlterPresse] --- André Pierre n’est plus. Le célébrissime peintre haïtien s’est éteint dans la soirée du 4 octobre en sa résidence à la Croix-des-Missions, à l’âge de 91 ans.

André Pierre souffrait de diabète et était devenu aveugle et faible physiquement. Mais il conservait sa verve et son caractère enjoué.

Le réalisateur Arnold Antonin lui a consacré un film qui met en exergue ses qualités de grand maître de la peinture et son parcours atypique.

« Peintre ontologique, simple médium, créateur d’icônes, fabricateurs de talismans, mystificateur génial, André Pierre était celui qui peint le beau », indiquait la narration du film.

Ce documentaire a rappelé une affirmation d’une grande chaîne de télévision internationale selon laquelle André Pierre, Salvador Dali et Picasso étaient les trois plus grands peintres du 20e siècle.

Le 5 août 2005, le Ministère de la Culture et des organismes oeuvrant dans le secteur culturel (Fondation culture création, Centre Pétion Bolivar, FOKAL) ont rendu un vibrant hommage au peintre-hougan lors d’une manifestation culturelle au local du Centre d’Art à Port-au-Prince. Des oeuvres picturales, des sculptures et un buste de l’artiste ont été exposés.

Enfants des rue, André Pierre s’est fait tout seul. Il a travaillé toute sa vie et il a un peu pratiqué tous les métiers : casseur de pierres, secrétaire de chef de section de l’armée et accoucheur.

Il a commencé à peindre à l’âge de 46 ans et était étroitement lié à ses offices de grand prêtre vodou. Aujourd’hui, on retrouve ses oeuvres dans d’importantes collections en Haiti et à l ‘étranger.

Jusqu’à sa mort ce 4 octobre 2005, André Pierre vivait paisiblement dans sa résidence à la Croix-des-Missions (sortie Nord de Port-au-Prince) tout en jouissant d’un immense prestige. Son lakou est bordé de maisonnettes hébergeant ses parents. (vs do gp apr 05/10/05]