Développement durable

Haïti : Une ville appelée bonheur


jeudi 28 juillet 2005

Saut d’Eau (Haiti), 28 juil. 05 [AlterPresse] --- La ville de Saut d’Eau, située dans le département du Plateau Central (est) est communément appelée Ville Bonheur.

Commune dotée d’un important potentiel agricole et touristique, Saut d’Eau fait face à des difficultés de taille, constate AlterPresse.

Avec 50.000 habitants répartis dans 4 sections communales, Saut d’Eau bénéficie d’une production agricole diversifiée. Mais les cultures de mais, petit mil et canne-à -sucre dominent, avec l’élevage.

Aujourd’hui la culture de la canne-à -sucre subit de nombreux dommages à cause d’une maladie non identifiable. L’absence d’agronomes pour accompagner les paysans n’arrange pas les choses.

La commune de Saut d’Eau est riche en eau et en couverture végétale, même si l’on commence à remarquer un déboisement sauvage par endroits.

Les services sociaux sont quasi inexistants à Saut d’Eau. Dans le meilleur des cas, la population bénéficie de 4 heures d’électricité par jour. Depuis de nombreux mois, le téléphone filaire est inaccessible.

Le handicap majeur, selon des habitants interrogés par AlterPresse, est l’absence de voies de communication routière. Les routes sont en très mauvais état, surtout par saison pluvieuse. « La commune est négligée par les autorités », pensent certains.

Les services de santé et d’éducation sont également très précaires et sont pratiquement laissés à des Organismes Non Gouvernementaux qui interviennent dans la région.

La vie à Saut d’Eau est habituellement paisible, déclarent des membres de la population. Sauf en juillet, lorsque des milliers de pèlerins font le déplacement la-bas lors de la fête patronale de la Vierge Miracle. Ils en profitent pour faire un tour à la chute, qui jouit d’une réputation internationale.

Du haut des montagnes, le panorama est magnifique. [jj gp apr 28/07/05 00 :15]