Perspectives

Haïti : les secteurs sociaux se mobilisent pour saluer la mémoire du journaliste assassiné, Jacques Roche


mardi 19 juillet 2005

P-au-P., 19 juil. 05 [AlterPresse] --- Des organisations et institutions appartenant aux secteurs sociaux s’apprêtent à organiser à Port-au-Prince au cours de cette semaine une exposition de photos et d’oeuvres du poète et journaliste Jacques Roche, assassiné crapuleusement le 14 juillet dernier par ses ravisseurs après 4 jours de séquestration.

La Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA) le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR), la Solidarité des Femmes Haïtiennes (SOFA) sont, entre autres, les organisations initiatrices de cette exposition, prévue à la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL).

Interrogée ce 19 juillet sur la teneur et la date des activités, la coordonnatrice du GARR, Colette Lespinasse, a indiqué à AlterPresse que le collectif est en pourparlers avec les responsables de la FOKAL aux fins de retenir entre 20 et le 21 juillet, une date pour rendre effectives les manifestations.

L’exposition pourrait être principalement constituée de photos et de peintures issues d’ateliers conduits par le défunt en vue d’activités de sensibilisation sur la problématique de la dette et des zones franches.

Le crime odieux commis contre Jacques Roche, attribué aux partisans armés de l’ex-chef d’Etat haitien Jean Bertrand Aristide, a soulevé l’indignation de différents acteurs nationaux et internationaux qui souhaitent le rétablissement de la paix dans le pays.

L’organisation féministe ENFOFANM s’est dit « profondément révoltée par le lâche assassinat » de Jacques Roche. En signe de solidarité, son bureau exécutif et son centre de documentation observeront une journée de deuil le 21 juillet 2005, date des funérailles du poète.

Le Grand Front National des Etudiants Haïtiens (GRAFNEH) a prévu d’organiser ce 20 juillet des activités culturelles à l’Institut des hautes études internationales (INAGHEI) afin de rendre hommage à Jacques Roche.

Une des activités sont projetées dans les milieux journalistiques ce 19 juillet pour honorer la mémoire de Jacques Roche. Une manifestation est projetée par des journalistes à Port-au-Prince le 21 juillet, jour des funérailles du confrère.

Le Groupe d’Action pour le Respect et la Liberté de la Presse (GRALIP) recommande prudence et stratégies d’autodéfense aux travailleurs de presse après ce meurtre accompagné d’atrocités.

L’Association Nationale des Médias Haitiens (ANMH), qui a condamné l’assassinat de Jacques Roche, organise des émissions en réseau sur plusieurs stations de radio ce 20 juillet pour rendre hommage au journaliste martyr.

L’Association des Ecrivains Haïtiens a exprimé ce 19 juillet sa douleur et son indignation face au meurtre crapuleux de Jacques Roche.

Au niveau international, des réactions de condamnation ont été enregistrées de la part de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education la Science et la culture (UNESCO), Reporters Sans Frontières, la Société Interaméricaine de Presse (SIP), le Club Presse de Martinique et la Haitian American Media Association of Massachusetts (HAMAM). [fl gp apr 19/07/2005 16:20]