Documents

Crise de l’université : la communauté universitaire reprend le rectorat


vendredi 15 novembre 2002

P-au-P., 15 nov. 02 [AlterPresse] --- Plus de 5 mille personnes, en majorité des étudiants, ont manifesté à nouveau le 15 novembre dans les rues de Port-au-Prince en faveur de l’indépendance et l’autonomie de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH). Au cours de cette manifestation, conduite par le Conseil de l’Université et le Front de Résistance, la communauté universitaire a repris le rectorat, occupé depuis aout dernier par un Conseil Provisoire que le gouvernement avait nommé.

Ce mouvement est la deuxième action de grande envergure des étudiants suite la grande marche du 13 novembre et une grève générale au sein de toutes les facultés et écoles supérieures de l’UEH. Des membres du Conseil de l’Université ainsi que plusieurs acteurs des mouvements sociaux ont également pris part à la manifestation.

Les protestataires ont annoncé une première réunion du Conseil de l’Université au Rectorat le 19 novembre prochain et la reprise des activités normales de l’UEH à cette même date. Parmi les priorités énumérées figurent la relance du processus électoral en vue du choix d’un nouveau Conseil Exécutif et l’élaboration d’un projet de loi régissant le fonctionnement de l’UEH.

L’opération de reprise du rectorat s’est déroulée sans casse, ont constaté les journalistes. Il n’y avait aucun cadre sur place et aucun membre du petit personnel n’a été remarqué. La police, qui a encadré la manifestation, ne s’est pas opposée à l’action des étudiants.

Une nouvelle fois les manifestants lançaient des slogans hostiles à Charles Tardieu, Responsable du Conseil Provisoire, et au pouvoir lavalas.

Dans les rues, le 13 novembre dernier, les étudiants avaient déjà clamé haut et fort leurs revendications : retrait de la mesure du gouvernement, prise en juillet dernier, de destituer le Conseil Exécutif élu de l’université et de le remplacer par un Conseil Provisoire.

Devant le parlement, le même jour, les étudiants de différentes facultés avaient exprimé leur rejet d’un projet de loi sur l’enseignement supérieur, soumis aux députés et sénateurs par le Conseil Provisoire. Ce document avait été préparé à l’insu de la communauté universitaire.

Dans ce contexte, le Premier Ministre Yvon Neptune s’etait entretenu avec des représentants du Conseil de l’Université. Ces derniers avaient réaffirmé leur position au Chef de Gouvernement qui avait promis de présenter le dossier en Conseil des Ministres.

Pour un regard plus profond sur le sujet, nous reprenons (avec cette fois des liens plus courts) les références des ressources mises a votre disposition par AlterPresse, autour de la crise de l’université.

- Memorandum du Conseil de l’Université d’Etat d’Haiti relatif à la crise engendrée depuis le communiqué du 27 juillet 2002 du MENJS

- Le Statut Constitutionnel de l’Université d’Etat d’Haïti

- Quand le Ministère de l’Education Nationale ignore sa propre loi organique

- Le MENJS : Entre la Raison Académique et la Raison d’Etat

- Etudiants éducateurs et professeurs éduqués dans la "crise" du 27 juillet

- Université et Société en Haïti

- Avant-Projets de loi du MENJS ou Anti-Projet d’Université

- Crise de l’Université : appel à la solidarité et maintien de la mobilisation

- Tentative de mise en coupe réglée de l’Université d’Etat d’Haïti

- Crise de l’Université : des étudiants assiégés par des partisans du pouvoir

[gp apr 15/11/02 14:00]