Perspectives

Haïti : Des opérations de grande envergure de la MINUSTHA et de la police à Cité Soleil


mercredi 6 juillet 2005

P-au-P., 6 juil 2005 [AlterPresse] --- La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haiti (MINUSTAH), de concert avec la police haitienne, a entamé tôt ce 6 juillet une opération de grande envergure à Cité Soleil (banlieue nord) pour déloger les bandes armées qui en ont fait une de leurs principales bases.

« 350 militaires des bataillons brésiliens, péruviens, uruguayens et jordaniens se sont joints à des unités de la police de la mission et des unités spécialisées de la police haïtienne pour contrer les bandits », selon les précisions fournies à AlterPresse par le colonel El Oaufi Boulbars.

Le dirigeant militaire s’est gardé de présenter un bilan de l’opération. Il a fait savoir que la collecte d’informations est en cours pour pouvoir fournir des données précises sur les raids menés à Cité Soleil.

Tel qu’annoncé tôt ce 6 juillet à la station privée Radio Kiskeya par l’ancien maire adjoint de Delmas, Ernst Erilus, basé à Cité Soleil, des partisans du chef de gang Emmanuel Wilmer allias Dread Wilmé ont confirmé que ce dernier aurait été tué lors des affrontements.

Interrogé sur l’éventualité du décès de Wilmè, Elouafi a déclaré que « nous savons qu’il y a des morts parmi les bandits armés, mais nous ne disposons pas de tous les détails sur leur identité ».

La police nationale n’est pas non plus en mesure de confirmer la mort de Dread Wilmé. Lors d’un point de presse ce 6 juillet, la porte parole de l’institution policière, Gessy Cameau Coicou a affirmé que la police n’a aucune preuve matérielle de la mort du chef de gang, qui se réclame du secteur lavalas de l’ex président Jean Bertrand Aristide.

Elle en a profité pour rassurer la population de la présence effective et quotidienne des agents de la police dans toute la capitale surtout dans les zones à risque pour y rétablir l’ordre. « La police va continuer ses oprerations surtout dans les milieux sensibles, et dans peu de temps il y aura des résultats concluants », a indiqué Géssy Coicou.

Parallèlement l’inspectrice de police a mis la population en garde contre certains véhicules de transport en commun utilisés dans des opérations de kidnapping.

Lors d’opérations conduites à Cité Soleil, il y a deux semaines, les forces onusiennes et haitiennes avaient indiqué que le chef de gang avait été grièvement blessé.

Dans la matinée de fortes détonations ont été entendues dans le voisinage de Cité Soleil, ont fait savoir des riverains. La région a été quadrillée par des contingents de la MINUSTAH qui ont établi des postes de fouille et de contrôle dans des blocs sensibles.

De retour de voyage le 5 juillet dernier, aprés une visite officielle aux Nations Unies, le Premier ministre haitien Gérad Latortue avait affirmé que des dispositions seraient prises pour freiner la violence. « Juillet doit etre le dernier mois pour mettre fin aux actes de terreur à la capitale », avait-il lancé. [lf gp apr 06/07/2005 5:00]