<

Élections : Ariel Henry entame des démarches pour former un nouveau Conseil électoral provisoire en Haïti

P-au-P, 11 oct. 2021 [AlterPresse] --- Le premier ministre de facto Ariel Henry entame des démarches, visant à former un nouveau Conseil électoral provisoire (Cep) en Haïti, dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord politique du 11 septembre 2021 « pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire », signé par plusieurs partis politiques de l’opposition, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Le chef du gouvernement de facto a adressé des correspondances à différents secteurs de la vie nationale, dont celui des droits humains, pour qu’ils puissent proposer les noms de leurs représentantes/représentants devant faire partie de l’organe électoral.

Les associations de défense des droits humains sont invitées à se réunir, pour sélectionner et proposer, au premier ministre de facto Ariel Henry, les noms de 3 personnalités, dont une femme jusqu’au mercredi 13 octobre 2021, indique Ariel Henry, dans une correspondance adressée à Gardy Maisoneuve du Sant Karl Lévêque (Skl), le 8 octobre 2021, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Ces associations figurent à l’article 14 de l’accord pour une « gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire » devant contribuer à la formation du Cep.

« Je vous serai gré d’être plus inclusif que possible, dans cette démarche, pour éviter toute contestation quant au nom de la personne retenue », insiste le premier ministre de facto, précisant qu’une seule de ces trois personnalités sera choisie après les vérifications d’usage pour faire partie de l’institution.

« Je vous prie de veiller à ce que les personnes proposées répondent aux critères suivants : être Haïtien, résider dans le pays, jouir d’une excellente réputation et n’avoir jamais été condamné à une peine afflictive ou infamante, avoir un niveau universitaire, justifier d’une dizaine d’années d’expérience professionnelle, avoir une formation juridique ou administrative, ou une bonne connaissance des questions électorales », a-t-il poursuivi.

Ariel Henry souligne ainsi la nécessité pour que les prochains membres du conseil électoral inspirent une certaine confiance à la population, pour pouvoir obtenir une large participation des gens aux élections.

Le lundi 27 septembre 2021, le chef du gouvernement de facto a renvoyé, par un arrêté, les membres du Cep controversé de septembre 2020 de Jovenel Moïse, qui n’avaient pas prêté serment devant la Cour de cassation.

Ces derniers ont contesté leur renvoi, estimant qu’ils ne peuvent être révoqués que par un autre arrêté présidentiel. [mj emb rc apr 11/10/2021 14:45]