Dépêches

Haïti-Criminalité : La Copah déplore l’échec lamentable des autorités


mardi 28 septembre 2021

P-au-P, 28 sept. 2021 [AlterPresse] --- La Conférence des pasteurs haïtiens (Copah) critique l’échec lamentable du gouvernement de facto et des autorités policières, dans leur mission d’assurer la sécurité des citoyennes et citoyens, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

« Les résultats ne sont pas là et ils se sont révélés incapables de résoudre le moindre problème », regrette la Copah, dénonçant les autorités, qui continuent de jouir, malgré tout, des privilèges de leurs fonctions.

La Conférence des pasteurs haïtiens exprime sa consternation, par rapport à l’augmentation des actes de violence et des enlèvements dans plusieurs zones du pays, qui continuent de semer le deuil dans le cœur des familles et d’appauvrir la classe moyenne.

La Copah cite l’assassinat du diacre Sylner Lafaille et l’enlèvement de sa femme Marie Marthe Laurent Lafaille, le dimanche 26 septembre 2021, à l’entrée de la première église Baptiste de Port-au-Prince.

Elle juge inacceptable « qu’à quelques mètres du palais national, gardé par trois unités spécialisées de la Police nationale d’Haïti (Pnh) avec 1,500 hommes, des bandits se soient permis de tuer lâchement le diacre et d’enlever sa femme ».

La Conférence des pasteurs haïtiens exhorte le gouvernement de facto et les autorités policières à mettre fin au phénomène de la criminalité, « qui a déjà causé trop de victimes dans notre société ».

Plusieurs mouvements de protestation ont eu lieu, le lundi 27 septembre 2021, dans la capitale, Port-au-Prince, pour dénoncer les actes de kidnapping dans le pays. [emb rc apr 28/09/2021 10:20]