Dépêches

Criminalité : Le Réseau national de défense des droits humains dénonce une insécurité planifiée du régime Phtk en Haïti


lundi 27 septembre 2021

P-au-P, 27 sept. 2021 [AlterPresse] --- L’insécurité, qui sévit dans le pays, serait planifiée par le régime du Parti haïtien tèt kale (Phtk), en vue de continuer à terroriser la population et à se maintenir au pouvoir, estime le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh), dans un entretien à l’agence en ligne AlterPresse.

« C’est la même équipe du Phtk, qui est à la tête du pays et qui continue avec les pratiques de l’ancien président Jovenel Moïse, qui consistaient à banaliser la vie des personnes », critique Pierre Espérance, directeur exécutif du Rnddh.

Des témoins d’actes de kidnapping ont souvent rapporté combien les assaillants circulaient à bord de véhicules immatriculés « Service de l’État » (SE), selon des témoignages recueillis.

« Les kidnappeurs étaient dans une voiture de marque Nissan Patrol, couleur blanche, plaque immatriculée Service de l’État », a confié un pasteur de la première église Baptiste à la rue de la Réunion, qui avait vu le véhicule, à bord duquel ont circulé les bandits armés, qui ont tué le diacre Sylner Lafaille de la dite église et enlevé sa femme, tôt le dimanche 26 septembre 2021.

Le couple s’apprêtait à assister au premier culte d’adoration de la première église Baptiste à la Réunion.
.
Plus d’une dizaine d’autres cas de kidnapping ont été relatés ces derniers jours.

Des barricades de pneus usagés enflammés ont été dressés, le lundi 27 septembre 2021, dans plusieurs rues de la capitale, Port-au-Prince, notamment à l’avenue John Brown, communément appelée « Lalue », et à l’avenue Lamartinière, plus connue sous le nom de « Bois Verna », ainsi qu’au carrefour des routes de Delmas et de l’aéroport international, pour protester contre les actes de kidnapping dans le pays.

Par ailleurs, le Rnddh appelle les différents protagonistes à se mettre ensemble, pour mettre en application l’accord du 30 août 2021, initié par la Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise. [mj emb rc apr 27/09/2021 16:25]