Dépêches

Criminalité : L’Opc alerte sur la montée du climat de terreur en Haïti, suite à l’assassinat d’un diacre de l’église baptiste et l’enlèvement de sa femme à Port-au-Prince


lundi 27 septembre 2021

P-au-P, 27 sept. 2021 [AlterPresse] --- L’Office de la protection de la citoyenne et du citoyen (Opc) dénonce la montée du climat de terreur en Haiti, caractérisée par des cas de vols, d’enlèvements et d’assassinat spectaculaire, dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« C’est un acte inqualifiable, qui franchit les limites de l’inimaginable. La violence devient de plus en plus inacceptable en Haiti », s’insurge l’Opc.

L’assassinat, le dimanche 26 septembre 2021, du diacre Sylner Lafaille et l’enlèvement de sa femme Marie Marthe Laurent Lafaille, par des bandits armés, à l’entrée de la première église Baptiste à la rue de la Réunion, située au centre-ville de Port- au-Prince, sont, on ne peut plus, révoltants, ajoute l’Opc.

L’Opc déplore l’échec cuisant du pouvoir en place, en matière de sécurité et de protection des vies et des biens.

L’impunité, la mauvaise gouvernance, l’absence de volonté politique, liée au crétinisme des dirigeants actuels, sont les causes de la détérioration du climat sécuritaire.

La Fédération protestante d’Haïti (Fph) a qualifié d’odieux l’assassinat du diacre Sylner Lafaille et l’enlèvement de sa femme, Marie Marthe Laurent Lafaille, tout en se disant terriblement indignée face à ce « sacrilège ».

Le jeudi 1er avril 2021, des bandits armés avaient kidnappé aussi le pasteur Audalus Estimé et trois fidèles, Welmyr Jean-Pierre, Steven Jérôme et Francisco Dorival, en plein culte d’adoration au temple adventiste Galaad, à Diquini 63, dans la commune de Carrefour (municipalité au sud de la capitale, Port-au-Prince), diffusé en direct sur Internet.

Ces 4 personnes avaient été libérées, dans la soirée du dimanche 4 avril 2021, avait annoncé Gospel Kreyol Ministry. [emb rc apr 27/09/2021 10:35]