Dépêches

Séisme : La situation pourrait être pire dans le grand Sud d’Haïti en 2021, que celle à Port-au-Prince en 2010, prévient le sociologue et philosophe James Darbouze


mercredi 15 septembre 2021

Grand Sud, 15 sept. 2021 [AlterPresse] --- La situation, provoquée par le tremblement du terre du samedi 14 août 2021, dans le grand Sud d’Haïti, pourrait être plus grave, que ce qui s’est passé dans la capitale, Port-au-Prince, suite au séisme du mardi 12 janvier 2010, avertit le sociologue et philosophe James Darbouze, dans une interview accordée à l’agence en ligne AlterPresse.

Le sociologue et philosophe Darbouze fait appel à la mémoire collective, en ce qui concerne les soupçons de dilapidation des fonds humanitaires dans le contexte post-séisme du 12 janvier 2010.

Il déplore la manière, dont les responsables ont répondu aux catastrophes passées.

« La manière, dont le problème a été pris en charge, nous rend encore plus fragile qu’autrefois. Ce que nous vivons actuellement, ce sont les conséquences d’une application de politiques publiques, défavorables à la protection de la population », critique le sociologue et philosophe.

Le plus grand risque, ce sont les élites politiques à la tête du pays, qui abandonnent les citoyennes et citoyens à leur sort dans les moments difficiles, dénonce-t-il, soulignant une faible capacité de réponse et de résilience face au séisme en Haïti.

Cette faiblesse constitue une construction politique et non une fatalité, contrairement à la croyance populaire, affirme James Darbouze.

L’idée de catastrophe naturelle en Haïti est celle que la communauté internationale et les autorités étatiques veulent prôner au sein de la population pour cacher leurs responsabilités, considère Darbouze.

Troublés par la succession d’événements majeurs et douloureux, que connait le pays en des temps records, certains sont mêmes convaincus qu’il s’agirait d’une malédiction, dont nous ne sommes pas prêts à nous en sortir, se désole-t-il.

Le dernier bilan provisoire, de la protection civile en Haïti, sur le tremblement de terre du samedi 14 août 2021, fait état de 2,248 personnes mortes, 12,763 personnes blessées et 329 autres portées disparues dans les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes (Sud-Ouest). [dj emb rc apr 15/09/2021 14:16]