Dépêches

Haïti-Crise : Malgré sa révocation par le premier ministre de facto, Rénald Lubérice déclare avoir remis sa démission...


mercredi 15 septembre 2021

P-au-P, 15 sept. 2021 [AlterPresse] --- Malgré sa révocation préalable, le lundi 13 septembre 2021, le secrétaire général du Conseil des ministres, Rénald Lubérice, déclare avoir remis sa démission aux membres du dit Conseil, dans une correspondance en date du 15 septembre 2021, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« Je ne saurais me maintenir au Secrétariat général du Conseil des ministres, sous la direction d’une personne nommée par Jovenel Moïse, accusée dans son assassinat, et qui n’entend pas coopérer avec la justice, cherchant, au contraire, par tous les moyens, à en faire obstruction », indique Lubérice.

Rénald Lubérice évoque un faisceau d’indices, qui, selon lui, accréditerait la thèse d’une participation active d’Ariel Henry dans l’assassinat crapuleux de l’ancien président de facto, Jovenel Moïse, en sa résidence privée, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021.

Des informations, véhiculées dans plusieurs médias, faisaient déjà état de la décision du premier ministre de facto, Ariel Henry, de révoquer le titulaire du Ministère de la justice et de la sécurité publique (Mjsp), Rockefeller Vincent, du secrétaire général du conseil des ministres, Rénald Luberice, et du commissaire du gouvernement près le tribunal civil de Port-au-Prince, Bed-Ford Claude.

Le gouvernement de facto a procédé, dans l’après-midi du mardi 14 septembre 2021, à l’installation d’un autre commissaire du gouvernement ad intérim de Port-au-Prince, Me. Frantz Louis Juste, pour remplacer Me. Bed-Ford Claude, révoqué pour faute administrative grave.

Lui-même révoqué, le 13 septembre 2021, Bed-Ford Claude a déclaré avoir émis une interdiction de départ à l’encontre du chef du gouvernement de facto, Ariel Henry, pour des « présomptions graves d’assassinat » sur l’ancien président de facto Jovenel Moïse, quoique le dossier d’enquête ait été transféré devant le cabinet d’instruction, depuis plusieurs semaines. [emb rc apr 15/09/2021 13:00]