Perspectives

Haïti : La Copah appelle à faire preuve de solidarité active avec les victimes du séisme du 14 août 2021

« Les tremblements de terre sont des réalités naturelles, auxquelles les Haïtiennes et Haïtiens doivent apprendre à s’adapter »
mercredi 18 août 2021

P-au-P.,, 18 août 2021 [AlterPresse] --- La Conférence des pasteurs haïtiens (Copah) encourage les croyantes et croyants, de toutes tendances religieuses, en général, les chrétiennes et chrétiens d’Haïti et du monde, en particulier, à faire preuve d’une solidarité active avec les victimes du tremblement de terre du samedi 14 août 2021, cet événement tragique qui a ravagé le grand Sud, dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« La population des départements du Sud, des Nippes et de la Grande Anse a besoin d’eau, de la nourriture et de toits pour se mettre à l’abri des intempéries, d’autant qu’on est en pleine saison cyclonique. C’est une extrême urgence ! », alerte la Copah.

Elle en profite pour rappeler combien le séisme du 14 août 2021, comme celui du mardi 12 janvier 2010, n’est pas le jugement de Dieu contre Haïti, mais plutôt une réalité naturelle, à laquelle les Haïtiennes et Haïtiens doivent apprendre à s’adapter, vu que la position géographique du pays l’expose à des séismes répétés.

Suite au passage de ce tremblement de terre, la Protection civile a fait état de près de 2,000 personnes tuées, dont 1,600 dans le département du Sud, et environ 10,000 autres blessées.

La protection civile a aussi enregistré près de 137 mille familles sinistrées dans les trois départements les plus touchés, où plus de 684 mille personnes ont besoin d’une assistance humanitaire d’urgence.

1, 475 personnes handicapées, dont 720 femmes et filles, nécessitent une aide d’urgence, estime le Bureau de la secrétairerie d’état à l’intégration des personnes handicapées (Bseiph).

Au niveau de l’habitat, environ 61 mille maisons sont détruites et plus de 76 mille autres endommagées.

Le premier ministre de facto, Ariel Henry, s’est réuni, ce mercredi 18 août 2021, avec des représentantes et représentants de partis politiques, autour de la situation post séisme, indique un tweet de son bureau.

Les discussions ont aussi porté sur des mécanismes de concertation à mettre en place, en vue d’une meilleure coordination de l’aide et de l’action gouvernementale.

Le gouvernement de facto dit souhaiter mettre en place un mécanisme de concertation, intégrant le secteur des affaires, la société civile, les partis politiques, la diaspora, en vue de constituer un groupe ad hoc, devant travailler, de concert avec une commission interministérielle, sur les réponses à apporter aux conséquences du tremblement de terre du samedi 14 août 2021. [mff emb rc apr 18/08/2021 14:40]

Photo source : Primature