Documents

Haïti : Pour renforcer la recherche d’une solution haïtienne à la crise


vendredi 6 août 2021

Par Dr. Rudolph Prudent*

Soumis à AlterPresse le 5 août 2021

La recherche ďune solution haïtienne à notre crise est une initiative politique viable et témoigne d’un souci existentiel fondamental aux temps d’aujourd’hui. Elle est à supporter sans failles et sans détours.

Elle n’est cependant pas ce que tente d’offrir le seul choix ďun nouveau président. Pris seul , le choix ne fera que terminer de légitimer l’option de solution de l’international américain et de ses alliés. Comment pourrait-on donc caractériser une telle solution haïtienne lorsque le choix USA est donné comme dominant incontournable.

Le contexte géopolitique régional indique que nous Haïtiens ne devons plus être aux temps d’une acceptation totale de cette ingérence mortifère mais plutôt à ceux de la réaffirmation de notre volonté de vivre libérés de toutes formes de domination. Pour agir objectivement dans ce contexte, nonobstant d’autres formes à élaborer, la négociation prend son sens le plus abouti. Nous devons être capables sur ce terrain, de consolider des opportunités non négligeables qu’offrent les nombreuses fissures à la domination oligarchique mafieuse internationale régionale et locale qui s’agrandissent de plus en plus.

L’obligation de justice pour le président Moise doit être comprise et menée comme un combat de l’éthique contre l’immoralité dans laquelle l’état américain et ses laquais locaux nous ont enfouis. Nous devons pouvoir l’exiger et non plus seulement y être des fois invités à participer. Des négociations fermes pour la récupération de nos attributs de souveraineté, tels le contrôle de nos frontières, de nos douanes, la formulation claire et de nos régimes politique et économique, la réalisation d’élections dans un contexte socio politique apaisé et une diplomatie guidée par nos intérêts, entre autres, participent de ce combat du moment.

Notre solution haïtienne à la crise devra pouvoir mobiliser la grande majorité de nos citoyennes et citoyens tant à l’intérieur et surtout qu’à l’extérieur du pays, dans un projet de libération à défendre par tous les moyens non violents à leur disposition.

Le cadre d’orientation à la recherche de notre solution haïtienne doit être élargi à tous acteurs soucieux de l’enjeu de libération, hormis ceux souffrant de déficit d’éthique et portant stigmates de la corruption généralisée, prêts à s’engager dans la voie de la reconstruction d’une société haïtienne de la simplicité et de la solidarité sur la base de nos valeurs et de nos traditions de peuple libre. Tous ceux qui s’y opposent ou qui tentent de galvauder cette démarche devront y être exclus et combattus. Avec ou sans président, la transition de rupture devra commencer à prendre forme dans nos actes du moment et dans notre dévouement à défendre en tous lieux cette nouvelle donne de la cause haïtienne.

Pour cela, chercher une solution haïtienne à la crise commande d’abord de se manifester en tant qu’interlocuteur incontournable capable d’engager les nombreuses forces sociales qui la composent dans cette nouvelle forme et voie d’existence.

* Médecin, spécialiste en santé publique