Dépêches

Haiti / République Dominicaine

Un ex consul haïtien salue le récent aveu du président Fernandez sur la violation des droits de rapatriés haïtiens


samedi 25 juin 2005

P-au-P., 25 juin. 05 [AlterPresse] --- L’ex consul général d’Haïti en République Dominicaine, Edwin Paraison a salué ce 24 juin les déclarations du président dominicain Leonel Fernandez, reconnaissant la violation des droits de rapatriés Haïtiens par son gouvernement.

Dans un document transmis à AlterPresse, Paraison a déclaré « accueillir chaleureusement les déclarations du Président Fernández », qui est « le premier mandataire dominicain qui a défini aussi clairement sa position par rapport à la présence haïtienne en République Dominicaine et aux rapatriements ».

« Je regrette que ce que nous faisons, ce sont des rapatriements massifs qui violent les droits humains des Haïtiens », avait déclaré le mandataire dominicain. Il avait promis que « cela ne se produira plus ».

Le gouvernement de Fernandez avait entrepris en mai dernier des opérations massives d’expulsions de ressortissants à peau noire, suite à l’assassinat d’une commerçante dominicaine, mis sur le compte d’Haïtiens. Cette nouvelle vague de rapatriements, effectués en violation des droits des personnes considérées comme sans papiers, continue de soulever la réprobation d’organismes de défense de droits humains, notamment haïtiens et dominicains.

Paraison pense que ces opérations, ainsi que le discours tenu par quelques fonctionnaires dominicains avaient causé beaucoup de dommages à la République Dominicaine. La position assumée par Fernández envoie ainsi, selon l’ex consul haitien, un signal clair à la Communauté internationale sur sa disposition à préserver la dignité humaine et le respect des conventions internationales en matière de travail et de migration signées par la nation dominicaine. [gp apr 25/06/05 01 :30]