<

Haïti en état de siège de 15 jours, après l’assassinat, ce 7 juillet 2021, de Jovenel Moïse, annonce le premier ministre de facto démissionnaire Claude Joseph

P-au-P., 07 juillet 2021 [AlterPresse] --- Sans préciser les implications de la disposition annoncée, le premier ministre de facto démissionnaire, Claude Joseph, a déclaré qu’Haïti est placée en état de siège de 15 jours (jusqu’au 21 juillet 2021), après l’assassinat du président de facto Jovenel Moïse, tandis que le Conseil des ministres continuera à assurer la continuité de l’État, selon l’article 149 de la Constitution, dans un point de presse, tenu ce mercredi 7 juillet 2021, suivi par l’agence en ligne AlterPresse.

Cette décision a été prise, dans une rencontre spéciale du Conseil supérieur de la police nationale (Cspn), dans la stricte application de l’article 149 de la Constitution, selon Claude Joseph.

Jovenel Moïse a été assassiné, à 53 ans (né le 26 juin 1968 à Trou-du-Nord / Nord-Est d’Haïti et mort assassiné le 7 juillet 2021 à Pétionville), à l’aube de ce mercredi 7 juillet 2021, dans sa résidence à Pèlerin 5 (Pétionville, à l’est de la capitale, Port-au-Prince) par un commando, composé d’hommes parlant Anglais et Espagnol.

L’épouse de Jovenel Moïse, Martine Joseph Moïse, qui a été blessée par balles, lors de cette attaque, reçoit des soins que nécessite son cas, souligne Claude Joseph, qui invite toutes les forces vives de la nation à accompagner le gouvernement dans la continuité de l’État.

Souhaitant que justice soit rendue à Jovenel Moïse, Claude Joseph déclare également appeler la population au calme.

« La population doit rester dans le calme, éviter les émeutes et les actes de violences, qui pourraient empirer la situation », appelle, de son côté, la Direction politique de l’opposition démocratique (Dirpod), qui dit apprendre, avec consternation, la nouvelle de l’assassinat du président de facto Jovenel Moïse.

La Dirpod informe être en concertation avec les autres forces de l’opposition politique et les organisations de la société civile, pour pouvoir proposer ensemble une solution « solide » dans cette conjoncture troublée. [mj rc apr 07/07/2021 10:40]