Dépêches

Haïti-Criminalité : Le Jeune Barreau de Port-au-Prince pointe le pouvoir de facto dans la tentative d’assassinat, le 1er avril 2021, contre Me. Eddy Paul Fleurant


mercredi 7 avril 2021

P-au-P, 07 avril 2021 [AlterPresse] --- Le Jeune Barreau de Port-au-Prince pointe du doigt le pouvoir de facto en place, qui semblerait mettre à exécution ses menaces contre l’avocat, dans la tentative d’assassinat, perpétrée, le jeudi 1er avril 2021, par un groupe d’individus armés de fusils de guerre, à l’encontre du secrétaire général ad intérim du Jeune Barreau de Port-au-Prince, Me. Eddy Paul Fleurant, dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Cette tentative d’assassinat à l’encontre de Me. Eddy Paul Fleurant constitue un acte barbare et criminel, condamne le Jeune Barreau de Port-au-Prince.

Il encourage les forces vives du pays à continuer à se mobiliser, pour faire échec à tous les projets dictatoriaux du régime en place.

Le Jeune Barreau de Port-au-Prince demande également « aux hommes et aux femmes, membres du pouvoir de facto, de faire marche arrière face à leurs différents modes de procédés diaboliques, de mettre fin à leurs répressions outrancières et les assassinats, masqués au nom de l’insécurité généralisée, contre les professionnelles et professionnels, et tous les nationaux généralement quelconques ».

Il appelle à stopper immédiatement la dictature, que l’ex-président Jovenel Moïse « veut à tout prix réinstaller dans le pays, plus de deux mois après la fin de son mandat constitutionnel ».

Divers secteurs du pays poursuivent les mobilisations dans les rues pour exiger le départ de Jovenel Moïse, dont le mandat a expiré depuis le dimanche 7 février 2021. [emb rc apr 07/04/2021 12:50]