Dépêches

Criminalité : Le Rnddh demande à la Police nationale d’enquêter sur l’implication des agents de la Dap, dans la préparation de l’évasion de détenus, le 25 février 2021, en Haïti


lundi 5 avril 2021

P-au-P, 05 avril 2021 [AlterPresse] --- Le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) appelle la direction générale de la Police nationale d’Haïti (Pnh), la Direction de l’administration pénitentiaire (Dap) et l’Inspection générale de la Pnh, à enquêter sur l’implication des agents de la Dap, dans la préparation de l’évasion du jeudi 25 février 2021, dans un rapport sur l’évasion spectaculaire à la prion civile de Croix-des-Bouquets (municipalité au nord-est de la capitale, Port-au-Prince), dans un rapport dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

L’évasion planifiée du 25 février 2021 est due à la participation active d’agents de la Dap, reste convaincu le Rnddh.

Il recommande également d’enquêter sur les nombreuses activités commerciales des agents, au sein de la prison civile de Croix-des-Bouquets, et d’élucider les circonstances de l’assassinat du responsable de la prison, Paul Hector Joseph.

« Aucune disposition n’est prise par les autorités policières, en vue de ré-appréhender les 346 détenus encore en cavale. Or, les événements subséquents prouvent qu’il s’agit, pour de nombreux d’entre eux, d’individus dangereux, dont la place est derrière les barreaux », déplore l’organisme de défense de droits humains.

32 personnes, dont 31 détenus et le responsable de la prison Paul Hector Joseph, ont été tuées (28 le même jour), 18 autres ont été blessées alors que 433 autres se sont évadées, lors de la mutinerie du 25 février 2021. 346 détenus sont toujours en cavale après la capture, par les autorités, de 87 autres, précise le Réseau national de défense des droits humains.

Le Rnddh souligne combien les 2 tentatives d’évasion d’Arnel Joseph, en 2020, et les rumeurs persistantes sur la préparation de l’évasion du 25 février 2021 n’ont pas été prises au sérieux par les autorités pénitentiaires.

« Le 7 mars 2020, des individus armés, montés à bord d’un tracteur, sont arrivés aux abords de la prison civile de la Croix-des-Bouquets, dans le but de faciliter son évasion. Mais, les responsables d’alors avaient pris les mesures nécessaires, en vue de déjouer le coup ».

Lors d’une deuxième tentative d’évasion, le 23 juillet 2020, Arnel Joseph a eu le temps de grimper sur le toit de la cuisine de la prison et a pu être maîtrisé par des agents pénitentiaires.

Après cet incident, les autorités ont mis une entrave à ses pieds, pour rendre difficiles ses mouvements.

Arnel Joseph a été tué le vendredi 26 février 2021, le lendemain de son évasion spectaculaire le 25 février 2021, à la prison civile de la Croix-des-Bouquets (nord-est de la capitale). [emb rc apr 05/04/2021 13:50]