Perspectives

Haiti / Elections : Le Canada promet 20 millions de dollars


vendredi 17 juin 2005

Montréal, 17 juin 05 [AlterPresse] --- La ministre canadienne de la Coopération internationale, Aileen Carroll, a annoncé, dans le cadre de la conférence de Montréal sur Haiti, le versement par son pays de 20,5 millions de dollars en faveur des prochaines élections haïtiennes.

17 millions de dollars seront destinés à appuyer le processus électoral en Haïti cet automne. « Cette somme servira à soutenir l’inscription des électeurs, et l’organisation et la tenue des élections », a précisé la ministre. Le Canada décide également de verser « 3,5 millions de dollars pour soutenir les efforts d’une mission internationale d’observation des élections en Haïti avec la participation d’Elections Canada ».

Cette mission sera principalement composée de pays venant du continent américain dont les Etats-Unis, le Brésil, le Chili, le Mexique, le Panama, la République dominicaine, la Jamaïque et bien entendu le Canada.

« La démocratie est un droit, et le Canada s’est engagé à promouvoir les valeurs démocratique. Le comité international établira la crédibilité du processus lors des toutes prochaines élections en Haïti, qui marquera un tournant dans l’histoire du pays » a affirmé Eillen Carroll.

Pierre Pettigrew a, pour sa part, fait savoir qu’Haïti se trouve de nouveau aujourd’hui à la croisée des chemins, en matière de sécurité et beaucoup reste encore à faire d’ici aux élections.

« Les élections qui vont avoir lieu ouvrent la porte à un nouveau départ. La mission internationale d’observation des élections permettra aux haïtiens et haïtiennes d’avoir pleinement confiance dans le processus démocratique. Le Canada entend être aux côté du peuple haïtien pour l’aider à relever cette importante défi » a précisé le Ministre canadien des Affaires Etrangères.

Le Canada a déjà tenu un forum bien avant la conférence réunissant des représentants de plusieurs pays dans l’objectif de discuter les lignes principales de la mission d’observation des élections en Haïti.

Dans son allocution à l’ouverture de la Conférence internationale de Montréal sur Haïti, Aileen Carroll qualifie d’ « excellente nouvelle » la signature par les 17 partis politiques d’un « code de conduite électorale qui permettra aux élections de se dérouler dans le respect du jeu politique ».

Le Canada souhaite des élections « san magouy e fòk tout tandans politik ladan l », a déclaré en créole le ministre canadien des Affaires étrangères Pierre Petigrew. Le responsable canadien a estimé cependant qu’il reste beaucoup à faire notamment sur le plan de la sécurité. Petigrew propose l’augmentation du « contingent de militaires et de policiers en Haïti » de manière à sécurisée Port-au-Prince. La capitale haïtienne est la principale zone du pays à être directement concernée par l’insécurité, a indiqué le ministre canadien.

Le climat d’insécurité, notamment le kidnapping, qui s’installe dans le pays à l’approche des élections est « la priorité du gouvernement », a affirmé le ministre intérimaire des Affaires étrangères Hérard Abraham. Le chef de la délégation haïtienne à Montréal estime qu’il faut « agir et agir vite ». Tant sur le plan de la sécurité que celui de l’emploi déclare le ministre haïtien.

Au moment où l’incertitude augmente à propos de la réalisation des élections de fin d’année en Haïti, Hérard Abraham, affirme qu’un « gouvernement élu sera installé au Palais national le 7 février 2006.

La conférence de Montréal constitue la troisième rencontre entre le gouvernement intérimaire et la communauté internationale sur la situation critique d’Haïti. Entre temps, l’aide promise depuis les deux premières rencontres aux Etats-Unis et à Cayenne se fait toujours attendre. [wa jj do gp apr 17/06/2005 17:00]