Espace Femmes

Genre : Une série d’activités organisées le 8 mars 2021, en Haïti, pour marquer la journée internationale des droits des femmes


mardi 9 mars 2021

P-au-P, 09 mars 2021 [AlterPresse] --- Plusieurs organisations féministes ont réalisé, le lundi 8 mars 2021, un ensemble d’activités, pour marquer la journée internationale des droits des femmes, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

À cette occasion, plusieurs citoyennes et citoyens, pour la plupart des femmes, ont foulé le macadam, le lundi 8 mars 2021, dans la ville de Jacmel (Sud-Est d’Haïti), pour dénoncer les violations des droits des femmes, ainsi que la criminalité, dont le kidnapping, la corruption et la vie chère.

Cette marche a été organisée suite à l’appel de plusieurs organisations de femmes, dont Fanm Deside de Jacmel (principale ville du département du Sud-Est d’Haïti), le Réseau des femmes organisées de Jacmel (Refoj) et Mouvman fanm volontè an aksyon (Mofva).

A la veille du 8 mars 2021, une journée de réflexion et de causeries a été réalisée, par Solidarite fanm ayisyèn (Sofa), autour d’une pièce théâtrale intitulée « Domitilia ».

La pièce « Domitilia » relate les conditions infrahumaines des gens, évoluant dans la branche des mines en Haïti. Une réalité, qui touche indirectement les femmes.

La coordonnatrice générale de Sofa, Sabine Lamour, a souligné l’importance des réflexions et rassemblements, dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, spécifiquement en Haïti.

L’Association pour la promotion de la famille (Profamil) a décidé d’offrir ses services aux femmes, dans les départements de l’Ouest, du Sud, du Sud-Est et de la Grande Anse (une partie du Sud-Ouest d’Haïti).

Des kiosques d’informations sur le droit à la santé sexuelle et reproductive des femmes dans le département de l’Ouest, des causeries-débats, des séances de sensibilisation au niveau des écoles, des cliniques mobiles sont parmi les activités, programmées par Profamil, pour marquer le mois de sensibilisations sur les droits des femmes.

En 2021, en Haïti, les droits des femmes connaissent un recul total, dans ce climat de criminalité, avec une prolifération d’armes à feu sur territoire national, relève la militante féministe Clorinde Zéphyr, lors d’une intervention, ce 8 mars, à l’émission Fwote Lide sur AlterRadio 106.1 Fm.

« La distribution des armes constitue un crime en soi et un véritable mépris de la population féminine. Les viols sont pratiqués avec les armes. Les viols, les actes de kidnapping se font avec les armes. La lutte des femmes, c’est la lutte contre tout le système ».

« Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de Covid-19 » est le thème retenu, cette année 2021, par l’Organisation des Nations unies (Onu) pour commémorer la journée internationale des droits des femmes.

L’Onu plaide en faveur d’une autonomisation des femmes et de leur intégration effective dans tous les espaces de décisions et domaines de la vie publique. [dj emb rc apr 09/03/2021 0:25]