Dépêches

Politique : Le Coddemir déplore le silence du secteur privé des affaires face à la crise actuelle en Haïti


mardi 2 mars 2021

P-au-P, 02 mars 2021 [AlterPresse] --- Le Collectif des organisations pour la défense des droits des migrants et rapatriés (Coddemir) dénonce le silence du secteur privé des affaires face à la situation du pays, dans une prise de position dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Tout en appelant la population à se mobiliser, sans relâche, contre les velléités dictatoriales de Jovenel Moïse, le Coddemir demande à la communauté internationale de prendre position aux côtés du peuple haïtien.

Le Coddemir salue la grande marche du dimanche 28 février 2021 contre la dictature et « la volonté du peuple haïtien qui, malgré les embûches, continue de protester, afin de faire valoir ses droits ».

Cette marche envoie un signal clair au pouvoir en place et à ses supporters, pour exprimer que le peuple haïtien n’acceptera pas de vivre encore une fois dans la dictature, se félicite le Collectif des organisations pour la défense des droits des migrants et rapatriés.

« Face aux urgences de l’heure, l’unité et la mobilisation sans relâche sont nos principales armes contre l’insécurité, l’injustice et la misère », recommande le Coddemir, tout en souhaitant en finir avec ce pouvoir de facto et l’insécurité généralisée dans le pays.

Une foule immense a envahi les rues de plusieurs villes d’Haïti, le dimanche 28 février 2021, pour dire non à l’établissement d’une dictature en Haïti, à l’appel de la communauté protestante et de différentes organisations sociales.

Cette marche s’opposait aussi à la prolongation du mandat constitutionnel du président Jovenel Moïse, qui a pris fin depuis le dimanche 7 février 2021.

Les manifestantes et manifestants ont également dénoncé les actes de kidnappings, qui ne cessent point de se multiplier, sans que les autorités aient pris des dispositions institutionnelles pour arrêter ce fléau. [emb rc apr 02/03/2021 14:40]