Perspectives

Crise : Appel à un grand mouvement de protestations, le dimanche 28 février 2021, en Haïti, pour forcer Jovenel Moïse à respecter la Constitution


vendredi 26 février 2021

P-au-P, 26 févr. 2021 [AlterPresse] --- Un grand mouvement de protestations est annoncé, le dimanche 28 février 2021, en Haïti, en vue de dénoncer le comportement dictatorial du président de facto Jovenel Moïse, qui décide de prolonger son mandat constitutionnel au-delà du 7 février 2021, date de son expiration, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Ce mouvement de protestations pacifiques, visant aussi à rejeter la dictature, les actes de kidnapping (enlèvements et séquestrations de personnes), les violations continues de la Constitution et des droits humains, sera organisé par la commission protestante contre la dictature en Haïti (Cpcdh), avec l’appui de l’initiative N ap mache pou lavi et de la Fédération des barreaux (des avocates et avocats) d’Haïti (Fbh), entre autres.

L’initiative N ap mache pou lavi regroupe différentes organisations sociales, y compris de droits humains, des syndicats, entre autres.

Le Collectif du 4 décembre 2013 et le Consortium national haïtien des droits humains (C4D) déclarent supporter toutes les initiatives, visant le maintien et le respect de la démocratie en Haïti et ailleurs.

Toutes ces organisations appellent la population haïtienne à s’élever contre la dictature et contre le kidnapping en Haïti.

Le grand mouvement de protestations pacifiques du 28 février 2021 sera l’occasion de continuer d’exiger justice pour l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me. Monferrier Dorval - assassiné, par des individus armés, dans la soirée du vendredi 28 août 2020, en sa résidence privée, à Pèlerin 5, dans la même zone où habite le président Jovenel Moïse -, pour l’étudiant Grégory Saint-Hilaire, - assassinéé dans l’après-midi du vendredi 2 octobre 2020, par balle tirée par un agent de l’Unité de sécurité générale du Palais national (Usgpn), pour la jeune écolière de 21 ans, Évelyne Sincère - enlevée le jeudi 29 octobre 2020 et retrouvée assassinée dans une décharge, à Delmas 24, dans la matinée du dimanche 1er novembre 2020 -, pour les habitantes et habitants victimes du massacre de La Saline, de Bel-Air ainsi que celles et ceux d’autres localités du pays, emportés par la machine infernale de l’impunité, souligne la Fbh.

Dans une vidéo de moins d’une minute, publiée ce vendredi 26 février 2021 sur les réseaux sociaux, l’acteur hollywoodien d’origine haïtienne, Jimmy Jean-Louis, a, lui aussi, apporté son soutien au mouvement de protestations pacifiques du dimanche 28 février 2021.

Remonté contre le phénomène de l’insécurité notamment le kidnapping dont a été victime ses pairs du monde cinématographique, dont deux ressortissants dominicains et un interprète haïtien, l’acteur Jimmy Jean-Louis dit soutenir avec « force » cette mobilisation.

Au moins 1 personne morte et plusieurs autres blessées ont été enregistrées, le dimanche 14 février 2021, lors de la grande manifestation de protestation contre le projet de retour à la dictature en Haïti, dans les rues de la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Lors de la grande manifestation de ce 14 février 2021, un motocycliste a été abattu, aux environs de Delmas 95, par des bandits armés. Ces derniers ont, par la suite, mis le feu sur le cadavre ainsi que sur la motocyclette. [mj emb rc apr 26/12/2021 15:04]