Dépêches

Haïti-Onu : L’Association haïtienne des médias en ligne juge irresponsables les propos de Jovenel Moïse à l’égard des journalistes


mardi 23 février 2021

P-au-P, 23 févr. 2021 [AlterPresse] --- L’Association haïtienne des médias en ligne (Ahml) qualifie d’irresponsable le discours de Jovenel Moïse à l’égard des journalistes, devant le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (Onu), lors d’une réunion par visioconférence le lundi 22 février 2021, dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

L’Ahml critique les propos avancés par Jovenel Moïse, pour justifier les brutalités policières à l’égard des journalistes, lors des récentes manifestations contre son régime.

« Des gangs se déguisent en manifestants et en journalistes pour attaquer les policiers », a déclaré le président de facto, devant le Conseil de sécurité de l’Onu.

De tels propos, tenus par le locataire de facto du Palais national sont irresponsables, fustige l’Association haïtienne des médias en ligne, invitant les organismes de défense des droits de la personne et de ceux de la presse en particulier à faire un front commun, afin d’éviter le pire.

Ce discours de Jovenel Moïse au Conseil de sécurité concernant les journalistes risque « d’ouvrir la voie à plus de violations des droits des travailleurs de la presse ».

Le jeudi 28 janvier 2021, plusieurs dizaines de journalistes ont protesté, dans les rues de Port-au-Prince, contre les brutalités policières sur les journalistes en Haïti.

Ces derniers jours, plusieurs journalistes ont été soit agressés, soit blessés par des agents de la Police nationale d’Haïti (Pnh), lors de mouvements de protestations contre le pouvoir en place.

Le photojournaliste Dieu-Nalio Chéry de l’Associated Press (AP) ainsi que le journaliste Johny Fils-Aimé de la Radio Télé Kajou de Floride (États-Unis d’Amérique) ont été blessés, le mercredi 10 février 2021, lors d’une manifestation d’étudiantes et d’étudiants de l’Université d’État d’Haïti (Ueh) contre la dictature en Haïti.

Le lundi 8 février 2021, les journalistes Alvarez Destiné d’ « Actualité locale TV » (Altv) et Janril Méus de « Télé Pa m » ont été blessés par balles, tirées par des agents de police, lors d’un mouvement contre le pouvoir de facto en place, au Champ de Mars (principale place publique de la capitale, Port-au-Prince), non loin du Palais national. [emb rc apr 23/02/2021 09:50]