Dépêches

Crise : La transition est inévitable en Haïti, selon la Direction politique de l’opposition démocratique


lundi 22 février 2021

P-au-P, 22 févr. 2021 [AlterPresse] --- La transition est inévitable en Haïti, en raison de la complexité de la crise politique et constitutionnelle que traverse le pays, estiment les partis et regroupements politiques, regroupés au sein de la Direction politique de l’opposition démocratique (Dirpod), insistent-ils, dans une correspondance adressée à la présidente du Conseil de sécurité des Nations-Unies (Onu), Barbara Woodward, et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« La mise en place d’un pouvoir de transition est un passage obligé, qui devrait obtenir le soutien des vrais amis du peuple haïtien qui veulent voir un rétablissement des institutions démocratiques et un changement durable dans la façon de conduire les affaires politiques dans le pays », souligne la Dirpod.

La Dirpod continue de rejeter le référendum inconstitutionnel sur une nouvelle Constitution, illégalement programmé par le pouvoir de facto.

Ces partis et regroupements politiques déclarent aussi qu’ils « n’accepteront pas non plus de participer à des pseudo-élections législatives, locales et présidentielles, organisées par un tel régime, avec un tel organe électoral ».

Ils appellent la communauté internationale à respecter le choix des nationaux et à les accompagner dans la concrétisation « de leur projet national, qui passe par le départ immédiat de l’ex-président, dont le mandat, qui a pris fin le 7 février 2021, ne peut en aucun cas être prolongé ».

A travers divers mouvements de protestation, sur le territoire national, contre le projet de retour à la dictature, le mécontentement tend à grandir, depuis plusieurs semaines, en Haïti, contre l’équipe de facto, pour forcer Jovenel Moïse à laisser le pouvoir. [mj emb rc apr 22/02/2021 13:55]