Dépêches

Haïti-Insécurité : L’Université de Port-au-Prince exige la libération du professeur de droit Abdias Edumé, kidnappé par des bandits armés


vendredi 19 février 2021

P-au-P, 19 févr. 2021 [AlterPresse] --- Le Conseil de l’Université (privée) de Port-au-Prince dit condamner énergiquement l’enlèvement, suivi de la séquestration, par des bandits armés, le mercredi 17 février 2021, du professeur de droit Abdias Edumé, à Delmas 19, tout en exigeant sa libération, dans une note de protestation, transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Le Conseil de l’Université (privée) de Port-au-Prince appelle à la solidarité de toutes les institutions universitaires, de façon à faire front commun pour forcer les responsables de l’État à assumer leurs responsabilités.

Dans des notes séparées, le Réseau national des magistrats haïtiens (Renamah) et l’Association nationale des greffiers haïtiens (Anagh) demandent aussi aux autorités compétentes de faciliter la libération de l’ex-substitut au parquet du tribunal civil de Petit Goâve, Abdias Edumé.

Pour sa part, le Conseil de l’Ordre des avocates et avocats de Port-au-Prince préconise des opérations policières adéquates, en vue de libérer leur collègue Me. Nasha Saint-fleur, enlevée le 16 février 2021, dans le quartier de Babiole, vers le sud-est de Port-au-Prince.

Le Conseil de l’Ordre des avocates et avocats de Port-au-Prince en profite pour dénoncer la hausse des cas de kidnapping, dans le pays.

Le corps sans vie d’une fillette de 5 ans, Olsmina Jean Méus, une corde autour du coup, kidnappée depuis huit jours, a été retrouvé, le 7 février 2021, dans la zone de pont Bréa, à Martissant 7 (dans la périphérie sud de la capitale).

Plusieurs autres cas de kidnapping ont été enregistrés, ces derniers jours, en Haïti, particulièrement dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince. [emb rc apr 19/02/2021 14:30]