A travers Haiti

Haïti-Politique/Économie : L’octroi d’une zone franche à la société Stevia agro industrie S.A. soulève des inquiétudes


jeudi 11 février 2021

P-au-P, 11 févr. 2021 [AlterPresse] --- Malgré la fin de son mandat, le 7 février 2021, Jovenel Moïse, comme président de facto, déclare accorder le « statut de zone franche au projet de la zone franche, dénommé : Zone franche agro industrielle de Savane Diane », un projet d’investissement agricole, à Saint-Michel-de-l’Attalaye (Artibonite), à travers un arrêté publié le lundi 8 février 2021 et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Ledit projet relève de la responsabilité de la société Stevia agro industrie S.A. (Stevia S.A), dont Nina Apaid est la présidente.

Ledit projet devrait être implanté à Savane Diane, territoire relevant concomitamment des communes de Saint-Michel-de-l’Attalaye (Artibonite), Maïssade (Plateau central), Pignon et Saint-Raphaël (Nord), selon l’arrêté du 8 février 2021.

« Encore 18 millions de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 73.07 gourdes ; 1 euro = 89.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.30 gourde aujourd’hui) pour Apaid ! Définitivement, les pauvres nègres, dont les pères sont en Afrique, n’auront jamais rien. Ce 8 février, Jovenel Moïse a débloqué 18 millions pour Apaid, dans une affaire de zone franche, alors que son mandat a pris fin le 7 février (2021) », dénonce l’avocat et militant politique, Michel André, l’un des porte-parole du Secteur dit démocratique et populaire.

L’organisation féministe Solidarite fanm ayisyèn (Sofa) avait accusé l’homme d’affaires Andy Apaid et l’ingénieur agronome Fresner Dorcin comme étant les principaux responsables, dans une tentative d’expropriation de terres leur appartenant à Saint-Michel-de-l’Attalaye.

Le mercredi 17 juin 2020, dans la matinée, environ une vingtaine d’hommes, accompagnés d’un membre du Conseil d’administration de la 8e section communale l’Attalaye (Casec), Gesper Jean, communément appelé « Jhony », se sont rendus sur le terrain de la ferme-école Délicia Jean à Saint-Michel-de-l’Attalaye de la Sofa, où ils ont détruit 7 rangées de blocs et agressé des femmes et sympathisants.

Le mari d’une membre de l’Assemblée de la section communale (Asec) s’en est sorti blessé, avait déploré la Sofa. [apr 11/02/2020 13:10]