Développement durable

Droits humains : Le Service jésuite aux migrants demande de garantir les droits des femmes et des enfants, ainsi que des minorités en Haïti

Vives inquiétudes du Sjm face aux violations des droits des femmes et des enfants, ainsi que des minorités en Haïti
vendredi 11 décembre 2020

P-au-P, 11 déc. 2020 [AlterPresse] --- Le Service jésuite aux migrants (Sjm) préconise de garantir les droits des femmes et des enfants, qui font face à différents types de violations en Haïti, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

« Haïti a besoin, plus que jamais, de réaffirmer sa volonté à se montrer engagée par rapport aux valeurs relatives aux droits humains, à respecter et à protéger ces droits et libertés fondamentales de chaque Haïtienne et de chaque Haïtien », insiste le Service jésuite aux migrants.

Les questions relatives aux droits des femmes et des enfants, et celles relatives aux droits des minorités sont « de plus en plus inquiétantes », dans le contexte de crise en Haïti, estime le Sjm, à l’occasion de la journée internationale des droits humains, le 10 décembre 2020.

Cette crise serait liée au mauvais fonctionnement des institutions républicaines et à la pandémie de Covid-19 (le nouveau coronavirus), déplore le Sjm,

34% de femmes évoluant en couple sont victimes de violences conjugales. Presque 2 enfants sur 10, de 6 à 11 ans, ne fréquentent pas l’école primaire, souligne le Sjm, rappelant combien l’accès à l’éducation primaire constitue un droit consacré par la loi mère.

Le Service jésuite aux migrants appelle le gouvernement, les actrices et acteurs dans la société civile, les organisations communautaires à assumer leurs responsabilités, face à de tels manquements. [emb rc apr 11/12/2020 12:55]