Développement durable

Haïti : Un an après les inondations meurtrières de Fond-Verettes


lundi 23 mai 2005

P-au-P., 22 mai. 05 [AlterPresse] --- Des activités sont entreprises les 22 et 23 mai à Fond-Verettes (Ouest) par un collectif d’organisations sociales pour marquer le premier anniversaire des inondations qui ont frappé cette commune en 2004, avec un bilan de plusieurs centaines de morts.

Une veillée a été organisée dans la nuit du 22 mai afin de saluer la mémoire des disparus. Des victimes ont témoigné des évènements qui se sont produits et qui ont provoqué la destruction de cette ville de 40.000 habitants. Un débat a été tenu sur les problèmes environnementaux. Une messe est prévue dans la matinée de ce 23 mai ainsi que des activités d’animation.

Dans un communiqué transmis à AlterPresse, le collectif d’organisations, dont le groupe Chandèl (Chandelle) et le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR), invite la société haïtienne à « manifester sa solidarité » avec la population de Fond-Verettes.

Selon ce collectif, un an après les inondations de mai 2004, la population de Fond-Verettes vit toujours dans une situation difficile et dans l’inquiétude. Les problèmes environnementaux se sont aggravés et les promesses gouvernementales n’ont pas été tenues, ajoutent ces organisations.

La population est minée par la maladie, soutient le collectif. Les services sociaux, en particulier l’eau potable et les latrines, font défaut, indiquent les organisations, et les habitants de Fond-Verettes ne bénéficient d’aucun encadrement pour le réaménagement de leur espace de vie.

A propos de la question environnementale, le collectif alerte la société sur la poursuite de la coupe des arbres dans la Forêt des Pins, qui surplombe Fond-Verettes. Au moins 5 camions de planches quittent la région tous les jours, quelques fois avec la complicité de policiers, précisent les organisations.

Les inondations de mai 2004 avaient aussi gravement affecté la commune de Mapou dans le Sud-Est d’Haiti. [gp apr 22/05/2005 22:00]