Développement durable

SIDA/Economie

Haïti projette une nouvelle soumission au Fonds Global contre le SIDA


mercredi 27 avril 2005

Par Roosevelt Jean-François [1]

Soumis à AlterPresse le 27 avril 2005

Les institutions haïtiennes travaillant dans le domaine des IST/VIH/SIDA sont invitées à participer à la prochaine ronde d’approbation de projets dans le cadre du Fonds Global contre le SIDA, la Tuberculose et la Malaria, selon des informations parvenues au Centre de Communication sur le SIDA et la Santé (CECOSIDA).

Les nouvelles soumissions de projet doivent tenir compte des aspects non couverts jusqu’ici par les programmes du Fonds et du projet d’urgence du Président américain plus connu dans les milieux professionnels proches du SIDA sous son acronyme PEPFAR.

La proposition haïtienne doit arriver au secrétariat du Fonds Global basé à Genève le 10 juin au plus tard

Les projets doivent être formulées à travers le CCM (Country Coordination Mechanism) mécanisme de supervision mis en place par le Fonds Global pour gérer les activités du Fonds Global dans les pays bénéficiaires, selon des informations publiées sur le site officiel du Fonds Global.

Près de 50 millions de dollars ont été décaissés pour Haïti au cours de ces deux dernières années pour des programmes en cours contre le SIDA, la Tuberculose et la Malaria.

Ces fonds sont gérés par la Fondation SOGEBANK. Celle-ci est devenue depuis janvier dernier le récipiendaire principal. Auparavant, le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) avait également la responsabilité de gestion des fonds comme récipiendaire principal.

Le CCM en Haïti regroupe une trentaine d’institutions privées et publiques, nationales et internationales. Sa présidence est assurée par l’actuel ministre de la Santé Publique et de la Population, Dr Josette Bijou. Elle est secondée par le Président de la Croix Rouge Haïtienne, Dr Michael Amédée Gédéon.

« Le fonctionnement réel et la dynamique du CCM sont des conditions de base pour avoir l’approbation des projets », a déclaré un représentant d’institution internationale qui plaide en faveur de l’information du public sur les activités du Fonds Global dans le pays.

Les représentants des institutions membres du CCM dans le cadre du Fonds Global doivent se réunir bientôt, selon des informations circulant dans ce milieu et qui sont parvenues au CECOSIDA qui regroupe des journalistes et des communicateurs engagés dans la vulgarisation des informations sur le SIDA et la Santé.

[1President du Centre de Communication sur le SIDA et la Santé (CECOSIDA)