Dépêches

Économie : Des organisations de femmes annoncent une marche pacifique contre la cherté de la vie en Haïti


vendredi 12 juillet 2019

P-au-P, 12 juil. 2019 [AlterPresse] --- Les organisations Fanm djanm k ap lite et Kolektif fanm revòlte projettent d’organiser une marche pacifique, ce dimanche 14 juillet 2019, en vue de réclamer de meilleures conditions de vie pour la population haïtienne, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

La marche, qui partira du carrefour des routes de Delmas et de l’aéroport international de Port-au-Prince, pour aboutir sur la place de la Constitution, au Champs de Mars (principale place publique dans la capitale haïtienne), vise également à exiger le départ inconditionnel du président Jovenel Moïse.

C’est ce qu’a fait savoir Manoucheka Jules, coordonnatrice de Fanm djanm k ap lite, lors d’une conférence de presse, ce vendredi 12 juillet 2019, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Les deux organisations de femmes, initiatrices de l’appel à manifestation, appellent les couches importantes de la société à prendre part à la mobilisation, du dimanche 14 juillet 2019, contre la cherté de la vie en Haïti.

Ces organisations de femmes dénoncent une situation calamiteuse, caractérisée, sur le territoire national, par la faim, la cherté de la vie, le chômage ainsi que des massacres dans des quartiers populeux.

Haïti connaît un taux d’inflation de plus de 18% et une dépréciation sans précédent de la gourde (Ndlr : 96.00 gourdes aujourd’hui pour un dollar américain ; 111.00 gourdes pour un euro ; 2.00 gourdes pour un peso dominicain).

Par ailleurs, Fanm djanm k ap lite et Kolektif fanm revolte s’opposent à tout processus de dialogue avec Jovenel Moïse pour former un nouveau gouvernement.

Des discussions seraient en cours entre Jovenel Moïse, des protagonistes politiques et de la société civile, en vue de la formation d’un gouvernement.

La démission de Jovenel Moïse de la présidence politique en Haïti constitue un passage obligé, pour résoudre la crise socio-politique, insistent divers secteurs de la vie nationale. [mj emb rc apr 12/07/2019 17:20]