Dépêches

Politique : Jovenel Moïse invité à ne pas s’entêter avec Jean Michel Lapin en Haïti


jeudi 11 juillet 2019

P-au-P, 11 juil. 2019 [AlterPresse] --- L’Organisation des citoyennes et citoyens pour une nouvelle Haïti (Ocnh) recommande au président contesté Jovenel Moïse de faire marche arrière sur la formation d’un nouveau gouvernement avec le citoyen Jean Michel Lapin.

L’Ocnh appelle Jovenel Moïse à abandonner cette voie qui ne mènera, dit-elle, qu’à « un échec cuisant », dans une lettre ouverte, en date du mercredi 10 juillet 2019, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

L’organisation de droits humains dit souhaiter un compromis, à partir d’un dialogue inclusif, entre les protagonistes de l’opposition et le pouvoir en place, pour résoudre les problèmes structurels en Haïti.

Plusieurs dirigeantes et dirigeants de l’opposition ainsi que des représentantes et représentants d’organisations de la société civile continuent de rejeter l’appel au dialogue de Jovenel Moïse.

Divers secteurs de la vie nationale ne jurent que par la démission du président, qui serait incapable, selon eux, de satisfaire les revendications de la population, comme l’amélioration des conditions socio-économiques, la garantie de la sécurité à travers le territoire national et la réalisation d’un procès PetroCaribe équitable.

Jovenel Moïse a, de nouveau, déclaré souhaiter doter le pays d’un gouvernement, pour pouvoir débloquer la situation en Haïti.

Il a fait cette déclaration, lors d’une cérémonie officielle, organisée, le mardi 9 juillet 2019, au Palais national, pour honorer trois joueurs de la sélection nationale masculine senior de football (qui a été éliminée en demi-finale de la coupe d’or 2019, le mardi 2 juillet 2019, sur un pénalty litigieux, accordé au Mexique).

Depuis déjà deux années, la situation du pays ne fait que se dégrader. Les droits socio-économiques sont négligés, fustige l’Ocnh, qui dénonce une banalisation, de la part de la présidence, des instruments internationaux, notamment en matière de protection des droits humains.

L’Organisation des citoyennes et citoyens pour une nouvelle Haïti invite Jovenel Moïse à faire preuve de conscience et de sagesse, vis-à-vis des conditions infra-humaines, de l’insécurité et de la cherté de la vie, auxquelles est confrontée la population sur toute l’étendue du territoire national. [mj emb rc apr 11/07/2019 15:10]