Perspectives

Football senior masculin : Sur un penalty litigieux, Haïti éliminée 0-1 en demi-finale de la Gold cup 2019 par le Mexique

Déception et désillusion chez les fanatiques en Haïti
mercredi 3 juillet 2019

Par Ronald Colbert

P-au-P, 03 juil. 2019 [AlterPresse] --- « Haïti aurait pu perdre, mais pas dans de telles conditions »...

Un arrière-goût d’inachevé !, estiment les fanatiques du ballon rond, après la défaite 0-1 d’Haïti (0-0 après les 90 minutes réglementaires), mardi soir 2 juillet 2019 sur un pénalty litigieux, voire inexistant, face au Mexique, au début du premier temps des prolongations (de 15 minutes chacune).

Pour la première demi-finale de la coupe d’or 2019, la sélection nationale senior masculine de football d’Haïti, qui a longtemps résisté, sans encaisser de moindre but, a dû s’incliner, devant le Mexique, sur une décision arbitrale « plutôt sévère », du qatari Abdulrahman Al-Jassim [1] à la 93e mn de jeu, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Ayant débuté à 10:30 pm (heure locale en Haïti = 2:30 gmt le mercredi 3 juillet 2019), le match Haïti vs Mexique s’est terminé le mercredi 3 juillet 2019, après 120 minutes de jeu.

Pour les chroniqueuses et chroniqueurs sportifs, en Haïti, la discipline tactique, mise en place par l’entraîneur martiniquais d’Haïti, Marc Collat, aura payé, malgré la déception de la défaite, qualifiée de « forcée », d’ « injuste »…, avec « un penalty imaginaire », décidé par l’arbitre qatari de la partie, et non de faits véritables dans le jeu.

Comme le soulignent régulièrement les chroniqueuses et chroniqueurs sportifs, « dominer n’est pas gagner ». Ce qui s’est révélé flagrant dans la première demi-finale (de la coupe d’or) Haïti vs Mexique du mardi 2 juillet 2019.

Seulement, les footballeurs haïtiens, surnommés « les grenadiers », [2] n’ont pas su mettre à profit diverses occasions de scorer, face aux footballeurs mexicains, qui ont fait le jeu pendant toute la durée de la partie (70% de possession pour le Mexique contre 30% pour Haïti, 5 tirs cadrés pour le Mexique contre seulement 1 tir cadré pour Haïti, 10 fautes commises par le Mexique contre 19 fautes commises par Haïti, mais 2 cartons jaunes pour le Mexique contre 1 carton jaune pour Haïti).

« Les grenadiers » étaient plutôt en situation d’attente, surtout en première période, opérant par contre-attaques, de temps à autre.

Comme pour les 4 précédents matches, durant la coupe d’or 2019, l’équipe de football d’Haïti a affiché plus d’allant et plus de mordant en deuxième période.

Un peu par précipitation, les attaquants n’ont pas pu concrétiser les opportunités (trouvées) de marquer et de faire douter l’équipe senior mexicaine de football, considérée comme la plus forte dans la zone de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf).

L’entraîneur Collat a fait sortir, en deuxième mi-temps, ses deux attaquants de pointe, Frantzdy Pierrot et Duckens Nazon.

Le numéro 9 haïtien, Duckens Nazon, avait eu un problème de blessures aux derniers entraînements. Ce qui explique son remplacement par Derrick Étienne, selon les informations disponibles.

Frantzdy Pierrot a, lui, cédé sa place à Jonel Désiré.

Au moment des prolongations, Marc Collat a également fait sortir Steven Sabat et Donald Guerrier (les deux paraissant très émoussés et manquant de fraîcheur), au profit de Zachary Hérivaux et de Mikael Cantave.

Tous les joueurs, du gardien, en passant par les défenseurs et les milieux de terrain, pour arriver aux attaquants, ont fait preuve de beaucoup de solidarité d’équipe, durant la partie. Cette solidarité d’équipe a empêché l’équipe mexicaine de pouvoir tirer son épingle du jeu.

Le gardien-capitaine d’Haïti, Johny Placide, s’est signalé par plusieurs parades et interventions pertinentes.

En évitant beaucoup d’actions dangereuses mexicaines, les joueurs haïtiens, dans la défense, n’étaient pas, non plus, en reste.

Quoique ayant été sanctionné très tôt, à la 14e mn de jeu, d’un carton jaune, pour un tacle trop appuyé, le milieu de terrain Bryan Alcéus a, notamment, livré une bonne prestation, dans la récupération, face aux multiples incursions des joueurs mexicains.

Les attaquants haïtiens, ont, eux aussi, participé à la récupération du ballon. Ce qui, tout de même, a ralenti la percussion des contre-attaques d’Haïti vers le camp mexicain.

Certes, les joueurs mexicains ont paru mieux maîtriser le ballon, vu leur expérience au niveau international, par rapport à celle des « grenadiers » haïtiens.

Mais, la sélection nationale senior d’Haïti est parvenue à tenir tête à celle du Mexique.

Maintenant, il faudra tirer les leçons de l’excellente participation du onze national d’Haïti à la coupe d’or 2019 et faire les ajustements nécessaires, pour les échéances à venir.

La plus prochaine échéance est la Ligue des nations de la Concacaf, dont les matches seront comptabilisés, dans le cadre des éliminatoires régionales de la coupe du monde 2022 au Qatar.

Dès le mois de septembre 2019, la sélection nationale senior masculine de football d’Haïti entrera en lice, pour affronter Curaçao et Costa Rica.

Parlant du Qatar, c’est un arbitre officiel de ce pays, qui a été appelé à officier, pour la Concacaf, à la rencontre Haïti vs Mexique de mardi soir 2 juillet 2019, à Phoenix (États-Unis d’Amérique).

Aucune précision n’est encore donnée sur le choix de la Concacaf, en faveur d’un officiel d’une autre confédération, pour arbitrer une demi-finale de la compétition appelée « coupe d’or ». [rc apr 03/07/2019 1:30]

[1Ndlr : Né le 14 octobre 1987, Abdulrahman Al-Jassim est un arbitre de football qatari, devenu un arbitre international complet, depuis 2013, pour la Fédération internationale des associations de football (Fifa). Il était l’un des arbitres de la Coupe du monde U-20 de la Fifa 2017. Il est également un arbitre, choisi pour l’assistance vidéo (Videeo assistance review / Var) à la Coupe du monde Fifa 2018.

[2Composition d’Haïti, à la demi-finale du mardi 2 juillet 2019, face au Mexique :

Gardien : Johny Placide (capitaine) No. 1

Défenseurs : Carlens Arcus No. 2, Andrew Jean-Baptiste No. 16, Jems Geffrard No. 6, Alex Junior Christian No. 22

Milieux : Wilde-Donald Guerrier No. 10 (remplacé à la 100e mn par Mikael Cantave No. 15), Steven Sabat No 19 (remplacé à la 99e mn par Zachary Hérivaux No. 8), Bryan Alcéus No. 21 (qui a écopé d’un carton jaune à la ), Hervé Bazile No. 7

Attaquants : Duckens Nazon No. 9 (remplacé à la 69e mn par Derrick Junior Étienne No. 11), Frantzdy Pierrot No. 20 (remplacé à la 83e mn par Jonel Désiré No. 18)