Développement durable

Santé : Avocats sans frontières Canada plaide en faveur d’une assistance individuelle aux victimes du choléra en Haïti


vendredi 28 juin 2019

P-au-P, 28 juin 2019 [AlterPresse] --- L’organisation Avocats sans frontières Canada (Asfc) appelle à une assistance individuelle des victimes du choléra en Haïti, dans un rapport présenté, le mercredi 26 juin 2019, lors d’une réunion à l’Organisation des Nations unies (Onu).

« Il y a du travail, qui a été effectué au niveau communautaire, mais pas au niveau individuel », déplore le directeur de l’Asfc, le Canadien Pascal Paradis, qui intervenait à l’émission FwoteLide sur Alterradio 106.1 F.M.

Le rapport de l’Asfc a démontré la faisabilité de l’implémentation d’un programme d’assistance des victimes du choléra à travers le territoire national en Haïti, précise Paradis, exhortant l’Onu à prendre plus de responsabilités face à cette épidémie, qui a commencé à se propager, à la mi-octobre 2010, à partir d’une base de casques bleus du Népal à Mirebalais (Plateau central).

Le programme d’assistance aux victimes du choléra en Haïti devrait être complémentaire et communautaire pour pouvoir toucher plus de victimes, recommande l’organisation Avocats sans frontières Canada.

Ces mesures devraient être individualisées, pour intégrer les familles des personnes touchées par cette épidémie, particulièrement celles qui ont eu des proches décédés.

« Ces familles ont souffert dans leur entrailles et perdu leur gagne-pain à cause de cette épidémie », exprime Pascal Paradis, estimant important de parler des graves conséquences provoquées par le choléra en différents points du territoire national en Haïti.

Le rapport sur le choléra d’Asfc s’inscrit dans le cadre d’une recherche, réalisée, pendant deux années en Haïti, par Avocats sans frontières Canada, en collaboration avec des institutions haïtiennes et des experts internationaux, intéressés par le choléra en Haïti.

Environ 10 mille morts et plus de 800 mille personnes, infectées par le choléra, ont été enregistrés (selon une estimation de l’Organisation mondiale de la santé / Oms, remontant à août 2016), suite à l’épidémie, déclenchée, le mardi 19 octobre 2010, dans une base de l’Onu en Haïti. [mj emb rc apr 27/06/2019 13:40]