Perspectives

Football senior masculin / Gold cup 2019 : Déjà assurée d’être en quarts de finale, Haïti l’emporte historiquement 2-1 sur le Costa Rica

Une petite éclaircie dans la grisaille politique…
mardi 25 juin 2019

Par Ronald Colbert

P-au-P, 24 juin 2019 [AlterPresse] --- La victoire était possible, selon les analyses des chroniqueurs sportifs, au vu des prestations des deux équipes (Costa Rica et Haïti), dans leurs deux premiers matches, dans le groupe B de la coupe d’or 2019 (Gold cup), qui réunit les 16 meilleures sélections nationales dans la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf).

Lundi soir 24 juin 2019, la sélection nationale senior masculine de football d’Haïti a battu 2-1 (mi-temps 0-1) son homologue du Costa Rica, dans le dernier match du groupe B, qui devait décider de l’équipe qui serait classée en première position et de celle en deuxième position, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Avec cette victoire, Haïti termine en tête du groupe B de la coupe d’or 2019.

Bilan : 3 matches joués, 3 victoires [1], 9 points sur 9, 6 buts pour, 2 buts contre.

Le samedi 29 juin 2019, la sélection nationale senior masculine de football affrontera, en quarts de finale de la coupe d’or 2019, le Canada, deuxième du groupe A, derrière le Mexique, qui termine la phase de groupe avec également 3 victoires, donc 9 points sur 9.

Pourtant, les joueurs d’Haïti [2] avaient mal entamé la partie, en encaissant un but contre leur camp, dès la 13e mn de jeu, avec un ballon mal négocié par le latéral droit Djimy Bent Alexis, sur une attaque costaricaine.

Ce n’était pas la même composition que lors des deux premiers matches.

L’entraîneur d’Haïti, le Martiniquais Marc Collat, a dû effectuer des choix, pour compenser l’absence de plusieurs joueurs : blessés, indisponibles, suspendus ou sous menace de suspension, etc.

Les joueurs d’Haïti, surnommés les « grenadiers », ont tenté de réagir, opérant surtout par des contre-attaques.

Seulement, l’équipe du Costa Rica avait davantage le ballon, dès l’entame de la partie jusqu’au coup de sifflet final. Elle essayait de construire depuis son camp, accélérant quand il le fallait et mettant en danger la défense d’Haïti en plusieurs occasions.

Quoi qu’il en soit, un bon alignement tactique et une bonne discipline de l’équipe d’Haïti, de la défense (y compris la charnière centrale et les arrières latéraux), en passant par le milieu de terrain, pour arriver à l’attaque (qui repliait le cas échéant, pour prêter main forte à la défense), ont empêché l’équipe du Costa Rica de marquer un second but.

Chaque fois que l’équipe d’Haïti parvenait à conduire une offensive, des opportunités d’égalisation étaient ouvertes.

Sur une de ces contre-attaques, l’avant haïtien Jonel Désiré a effectué un contrôle trop long, qui a permis au gardien costaricain de récupérer le ballon et d’éviter l’égalisation.

Toujours, en première période, une autre contre-attaque d’Haïti aurait pu connaître un meilleur sort, après qu’un défenseur costaricain eut fauché, dans la surface de réparation, le milieu haïtien Hervé Bazile. Mais, l’arbitre n’a pas jugé bon de siffler un pénalty pour Haïti.

La mi-temps s’est achevée sur le score de 0-1 en faveur du Costa Rica.

A la reprise, les joueurs haïtiens ont commencé à mettre, progressivement, la pression sur le camp costaricain, même si l’équipe du Costa Rica continuait à dominer Haïti, dans la possession.

C’est sur une de ces actions que l’attaquant haïtien Duckens Nazon allait être fauché, dans la surface de réparation du Costa Rica, par un défenseur costaricain.

On jouait la 57e mn de jeu.

Duckens Nazon s’est fait justice lui-même en égalisant, sur un tir imparable, à contre-pied, pour le gardien costaricain : 1-1.

Dès lors, les joueurs d’Haïti pensaient pouvoir scorer une deuxième fois. Ils ne passaient pas trop loin, comme sur une action conclue par un tir du gauche de l’attaquant Derrick Junior Étienne, dont le tir n’a pas trouvé le cadre.

Le gardien costaricain s’est également illustré sur plusieurs tirs.

Finalement, à la 81e mn, à la suite d’une ouverture, sur le côté gauche d’Haïti, de Derrick Étienne, le latéral gauche Alex Junior Christian centre pour Djimy Bent Alexis, qui marque en force, se rachetant, de belle manière, du but contre son camp de la 13e mn de jeu : 2-1 pour Haïti.

Le public en Haïti, qui suivait la retransmission du match sur des stations de radio ou des chaînes de télévision locales, espérait même un troisième but d’Haïti contre le Costa Rica.

Aucun autre but ne sera marqué, malgré 5 minutes de temps additionnel.

Malgré 29% de possession,contre 71% pour le Costa Rica, mais 6 tirs cadrés sur 10 tirs tentés, contre seulement 2 tirs cadrés du Costa Rica sur 14 tirs effectués, 17 fautes d’Haïti contre 20 fautes de Costa Rica, 1 carton jaune pour Haïti contre 2 cartons jaunes pour le Costa Rica, 0 hors-jeu d’Haïti contre 5 hors-jeu du côté de Costa Rica, Haïti l’emporte 2-1 sur le Costa Rica, ce lundi soir 24 juin 2019.

En Haïti, tout de suite après le coup de sifflet final de la rencontre, des manifestations improvisées de contentement ont été signalées à Port-au-Prince, malgré la situation politique difficile, depuis le 9 juin 2019, avec les mobilisations dans les rues réclamant la démission de Jovenel Moïse de la présidence politique.

Une victoire historique, puisque, depuis de nombreuses années, c’est la première fois que la sélection nationale senior masculine de football d’Haïti gagne tous ses matches en phase de groupe, dans une compétition officielle.

Et si les joueurs d’Haïti arrivent à se qualifier pour les demi-finales de la coupe d’or 2019 ?

Il reste à tirer les leçons de la phase de groupe, en coupe d’or 2019, et se préparer pour les quarts du 29 juin 2019, en alignant le meilleur onze possible face au Canada.

Réponses à attendre, le weekend prochain, du sélectionneur d’Haïti, le Martiniquais Marc Collat. [rc apr 24/06/2019 23:15]

[1le dimanche 16 juin 2019, 2-1 contre les Bermudes au Stade national du Costa Rica à San Jose de Costa Rica ; le jeudi 20 juin 2019, 0-2 Nicaragua vs Haïti au Toyota stadium de Frisco (Texas), dans la banlieue de Dallas aux États-Unis d’Amérique ; le lundi 24 juin 2019, 2-1 contre le Costa Rica au stade Red bull arena, à New Jersey.

[2Composition de l’équipe d’Haïti, le lundi 14 juin 2019 :

Gardien : Johny Placide No. 1, capitaine

Défenseurs : Djimy Bent Alexis No. 5, Andrew Jean-Baptiste No. 16, Jems Geffrard No. 6, Alex Junior Christian No. 22 –

Milieux : Bryan Alcéus No. 21 (remplacé à la 79e mn par Bicou Bissainthe No. 13), Steven Sabat No. 19, Hervé Bazile No. 7 (remplacé à la 75e mn par Hérold Junior Charles No. 14) –

Attaquants : Jonel Désiré No. 18 (qui a écopé d’un carton jaune, à la 63e mn, sur un tacle trop appuyé, et qui sera tout de suite remplacé à la 63e mn par Mikael Cantave No. 15), Duckens Nazon No. 9, Derrick Junior Étienne No. 11.