Dépêches

Politique/Corruption : L’Imed dénonce un pouvoir dilapidateur en Haïti


jeudi 13 juin 2019

P-au-P, 13 juin 2019 [AlterPresse] --- L’organisme haïtien de droits humains, Institut mobile d’éducation démocratique (Imed), souhaite « un État plus responsable et plus régulateur, un pouvoir-service, en lieu et place d’un pouvoir dilapidateur ».

L’Imed demande d’observer une « vigilance citoyenne et de continuer à travailler dans l’ordre et la discipline, dans le but de promouvoir une Haïti plus juste et plus prospère », dans une note, en date du 12 juin 2019, que s’est procurée l’agence en ligne AlterPresse.

Une leçon doit être donnée, dans le cadre du dossier de dilapidation présumée des fonds PetroCaribe, préconise l’Imed.

Cet organisme haïtien de droits humains invite « le système judiciaire, en dépit de ses faiblesses, à assumer sa responsabilité étatique » dans la réalisation d’un procès équitable, pour sanctionner les coupables, en ce qui concerne les fonds PetroCaribe d’aide vénézuélienne à Haïti.

Jovenel Moïse serait impliqué dans le scandale de corruption, relatif au dossier PetroCaribe, à travers son entreprise « Agritrans ».

« Agritrans » aurait utilisé « des stratagèmes de détournement de fonds », dans l’utilisation des fonds PetroCaribe, révèle le deuxième rapport d’audit de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca) sur la gestion des fonds publics PetroCaribe.

De hauts dignitaires de l’État, dont des premiers ministres, ainsi que d’anciens ministres, d’anciens directeurs généraux et des responsables de firmes de constructions sont aussi indexés dans la mauvaise gestion de plusieurs milliards de dollars américains des fonds publics de PetroCaribe, de l’aide vénézuélienne à Haïti.

En plus de la démission de Jovenel Moïse, de la présidence politique en Haïti, les manifestations, débutées depuis le dimanche 9 juin 2019, se poursuivent encore, ce jeudi 13 juin 2019, dans le pays, pour réclamer globalement une reddition de comptes sur la dilapidation présumée de plusieurs milliards de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 96.00 gourdes ; 1 euro = 110.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui) des fonds PetroCaribe, de l’aide vénézuélienne à Haïti. [emb rc apr 13/06/2019 14:25]