Dépêches

PetroCaribe : Les Évêques catholiques romains en Haïti exigent une reddition de comptes sur la gestion des fonds publics


dimanche 9 juin 2019

P-au-P, 09 juin 2019 [AlterPresse] --- Les Évêques catholiques romains en Haïti encouragent un processus de reddition de comptes, dans le cadre du dossier de dilapidation présumée des fonds PetroCaribe, de l’aide vénézuélienne à Haïti.

Les Évêques catholiques romains, dans la république caribéenne, exhortent les protagonistes politiques « à réparer les injustices sociales » et « à se soumettre à la justice », dans une note, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Ils appellent à un changement radical, dans l’intérêt du peuple haïtien, qui croupit dans la misère.

« Pour que les choses changent [1], il faut, à tous les échelons des pouvoirs et de la fonction publique, des femmes et des hommes, nouveaux par leur mentalité, leur conscience professionnelle et leur compétence », recommandent-ils.

Les Évêques catholiques romains en Haïti déplorent la situation de corruption endémique, d’instabilité politique macabre et la conjoncture socioéconomique catastrophique sur le territoire national.

Cette nouvelle position de l’Église catholique romaine en Haïti arrive dans un contexte de crise politique, exacerbée par la publication d’un deuxième rapport d’audit de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca) sur la gestion des fonds PetroCaribe.

A travers son entreprise, dénommée « Agritrans », Jovenel Moïse (devenu président le 7 février 2017) est indexé dans la mauvaise gestion de plusieurs milliards de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 96.00 gourdes ; 1 euro= 110.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui) des fonds PetroCaribe.

D’autres dignitaires de l’État, dont des premiers ministres, ainsi que d’anciens ministres, d’anciens directeurs généraux et des responsables de firmes de constructions sont aussi concernés par cet audit. [emb rc apr 09/06/2019 13:00]

[1Ndlr : le 9 mars 1983, le pape polonais Jean Paul II (Karol Wojtyla, né le 18 mai 1920 à Wadowice, près de Cracovie, en Pologne, fut élu, le 16 octobre 1978, pour être le 264ᵉ pape de l’Église catholique romaine sous le nom de Jean-Paul II. Après 26 ans, 5 mois et 17 jours de pontificat, il décéda le 2 avril 2005 au Palais du Vatican, la ville-État située au cœur de Rome / Italie, qui est le siège de l’Église catholique romaine et la résidence du pape), avait lancé le cri « il faut que les choses changent ».., lors d’une visite officielle en Haïti, sous la dictature de Jean-Claude Duvalier.