Dépêches

Sit-in et exposition de photos pour dénoncer les présumés dilapidateurs des fonds PetroCaribe en Haïti


vendredi 7 juin 2019

P-au-P, 07 juin 2019 [AlterPresse] --- Un sit-in et une exposition de photos ont été organisés, ce vendredi 7 juin 2019, devant l’ancien site du Rex Théâtre, au Champ de Mars (principale publique dans la capitale, Port-au-Prince), en vue de dénoncer les personnes, qui seraient impliquées dans la dilapidation des fonds PetroCaribe, de l’aide vénézuélienne à Haïti, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Ils étaient des dizaines de protestataires à brandir, au passage des passantes et passants, des photos de hauts fonctionnaires de l’État, indexés dans le deuxième rapport d’audit de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca) sur l’utilisation des fonds PetroCaribe.

Plusieurs photos, dont celles du président Jovenel Moïse, de l’ancien président Joseph Michel Martelly, d’anciens premiers ministres et ministres, pointés du doigt dans le gaspillage de ces fonds publics, sont placardées sur les murs-vestiges du Rex théâtre.

Les protestataires reprochent à ces personnalités d’avoir trompé la population sur la promesse de réhabilitation du Rex Théâtre.

Après sa destruction dans le tremblement de terre du 12 janvier 2010, le Rex Théâtre figurait parmi les sites, qui devraient être rénovés par l’administration d’alors de Joseph Michel Martelly et du premier ministre Laurent Salvador Lamothe.

Selon le deuxième rapport d’audit de la Cscca, le projet de reconstruction, d’ameublement, d’aménagement et de décoration du Rex Théâtre aurait coûté 5,061,139.92 dollars américains (Ndlr : US$ 1.00 = 96.00 gourdes ; 1 euro = 110.00 gourdes ; 1 peso dominicain =2.00 gourdes aujourd’hui).

Pourtant, seulement quelques couches de peintures ont été appliquées sur les murs-vestiges de l’édifice, logé, à présent, dans un environnement insalubre.

Devant le Rex Théâtre, s’érige une station de taxis-motos. Des commerçantes et commerçants y installent quotidiennement leurs marchandises.

« Nous voulons sensibiliser la population sur l’état du Rex Théâtre qui n’a bénéficié d’aucun travail de réhabilitation », critique Mackendy Dorval du Mouvement populaire Fòs Basya, lors du sit-in, ce vendredi 7 juin 2019.

Différents mouvements de protestations et de revendications ont eu lieu, ce vendredi 7 juin 2019, dans la capitale, Port-au-Prince, sur fond de tensions.

Des barricades de pneus usagés enflammés ont été dressées dans plusieurs endroits du centre-ville de Port-au-Prince, créant une situation de panique. [mj emb rc apr 07/06/2019 15:45]