Dépêches

Haïti-Insécurité : La Pohdh souhaite « une assistance psychologique, médicale et judiciaire » en faveur des étudiantes victimes de viols collectifs


vendredi 24 mai 2019

P-au-P, 24 mai 2019 [AlterPresse] --- La Plateforme des organisations haïtiennes de droits humains (Pohdh) appelle les autorités étatiques à apporter, entre autres, une assistance psychologique, médicale et judiciaire au profit des étudiantes de l’Université Quisqueya et d’autres espaces universitaires de Port-au-Prince, victimes de viols collectifs.

La Pohdh dénonce le viol collectif, notamment perpétré contre ces jeunes étudiantes, au cours du mois de mai 2019, dans une note en date du vendredi 24 mai 2019, acheminée à l’agence en ligne AlterPresse.

Le regroupement d’organismes de défense et de promotion de droits humains appelle la justice haïtienne à poursuivre ces agresseurs, afin qu’ils soient jugés et punis conformément aux lois haïtiennes.

« Ces actes barbares frappent l’intégrité physique, psychique et psychologique des victimes », fustige la Pohdh, exhortant les autorités étatiques à prendre des dispositions pour garantir la stabilité et la sécurité sur le territoire national.

La Plateforme des organisations haïtiennes de droits humains élève également la voix contre le silence programmé de l’Etat, face à la recrudescence des actes de viols et de violences à travers le pays, particulièrement dans les grandes villes. [emb apr 24/05/2019 16:10]