Développement durable

La biodiversité menacée par la dégradation de l’environnement en Haïti, selon le Ministère de l’environnement


jeudi 23 mai 2019

P-au-P, 23 mai 2019 [AlterPresse] --- Le Ministère de l’environnement (Mde) alerte sur un ensemble de facteurs, qui menacent les ressources naturelles en Haïti, à l’occasion de la journée internationale de la biodiversité, le mercredi 22 mai 2019.

La dégradation de l’environnement représente une grande menace pour la biodiversité, très riche en Haïti, avertit le responsable de la direction de la biodiversité au Mde, l’ingénieur-agronome Michelet Louis, qui intervenait à l’émission FwoteLide sur AlterRadio 106.1 FM.

Le niveau de pauvreté de la population pousse les habitantes et habitants à exploiter, de manière anarchique, les ressources naturelles du pays. Ce qui entraîne, du coup, leur disparition.

La faiblesse des institutions étatiques, en termes de manque de ressources, de moyens et de capacité, contribue à la disparition de la biodiversité, estime l’ingénieur-agronome Louis, qui annonce l’élaboration d’une stratégie nationale de protection de la biodiversité.

À l’occasion de la commémoration de la journée internationale de la biodiversité, une activité de sensibilisation du Mde se tient sur la question, dans le département du Sud-Est, notamment dans l’arrondissement de Belle-Anse, où les habitantes et habitants font face, actuellement, à une sécheresse persistante.

Des organisations nationales et internationales ont lancé un fonds sur la biodiversité, avec une contribution initiale de 3 millions de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 91.50 gourdes ; 1 euro = 109.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui).

Ce fonds est destiné à financer, de manière durable, des projets de protection, conservation et de valorisation des ressources naturelles d’Haïti, selon Jean Vilmont Hilaire, ancien titulaire du Ministère de l’environnement.

Haïti est l’un des pays ayant le plus de biodiversité (diversité d’espèces) au niveau des plantes et des animaux dans le monde, fait valoir Hilaire, soulignant combien la république caribéenne représente la gardienne d’une partie du trésor mondial, en termes de diversité génétique.

« Les espèces endémiques sont en danger », signale Jean Vilmont Hilaire, déplorant les faibles ressources de l’Etat et le peu d’organisations locales, qui interviennent dans ce domaine. [emb rc apr 23/05/2019 14:56]