Espace Femmes

Haïti-Genre : Seulement 16% de femmes dans le nouveau cabinet ministériel de Jean Michel Lapin

Le principe constitutionnel du quota de 30% de femmes encore piétiné
jeudi 23 mai 2019

P-au-P, 23 mai 2019 [AlterPresse] --- Seulement 16% de femmes devraient être représentées au sein du nouveau cabinet ministériel (en attente de ratification) de Jean Michel Lapin, contrairement au principe du quota de 30% de femmes, reconnu, en 2012, dans la version dite amendée, en son article 17-1, de la Constitution de 1987, relève l’agence en ligne AlterPresse.

Il s’agit des citoyennes Marie Greta Roy Clément, Marie Ghislelaine Monpremier et Marie-Élise Finis Castillon, nommées respectivement titulaire du Ministère de la santé publique et de la population / Mspp (reconduite), titulaire du Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes / Mcfdf et titulaire du Ministère des Haïtiens vivant à l’étranger / Mhave (une nouvelle personnalité féminine à la tète du Mhave).

Une liste complétée du cabinet ministériel a été publiée, dans la soirée du mercredi 22 mai 2019, dans le journal officiel « Le Moniteur ».

L’équipe gouvernementale du premier ministre Jean-Michel Lapin devrait comprendre 18 ministres, sans cumul de postes, comme l’exigent 4 sénateurs de l’opposition.

Dans une correspondance, adressée au président du sénat, Carl Murat Cantave, le groupe des 4 sénateurs de l’opposition avait préconisé un cabinet ministériel complet et sans cumul de postes, entres autres, comme conditions préalables à la reprise de la séance de ratification, de la politique générale du premier ministre nommé, Jean Michel Lapin.

Jusqu’à ce jeudi 23 mai 2019, aucune nouvelle date n’a encore été annoncée pour la reprise de cette séance au sénat de la république.

A deux reprises, les dimanche 12 mai et mardi 14 mai 2019, la séance, qui devait être consacrée à la ratification de la politique générale du premier ministre nommé, Jean Michel Lapin, a été interrompue et mise en continuation.

Les 4 sénateurs d’opposition avaient aussi demandé le retrait, du cabinet ministériel, des personnalités ayant fait partie du gouvernement de Jean Henry Céant (premier ministre d’Haiti du 17 septembre au 21 mars 2019), une exigence non prise en compte dans la nouvelle composition du cabinet ministériel, en attente de ratification par-devant les deux chambres. [emb rc apr 23/05/2019 09:40]