Dépêches

Haïti-Politique : Le président du sénat, Carl Murat Cantave, satisfait à deux des exigences du groupe des quatre sénateurs de l’opposition

Aucune date pour la séance de ratification du premier ministre nommé
mercredi 22 mai 2019

P-au-P, 22 mai 2019 [AlterPresse] --- Le président du sénat de la république, Carl Murat Cantave, se dit favorable à la tenue d’une conférence des présidents et la mise à la disposition des dossiers de tous les membres du cabinet ministériel, comme le souhaite le groupe des quatre sénateurs de l’opposition.

Cette position est exprimée dans une correspondance responsive du président du sénat, adressée au groupe des quatre sénateurs de l’opposition et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

La position de Carl Murat Cantave satisfait à deux des quatre exigences, de ces sénateurs de l’opposition, pour la reprise de la séance de ratification de la politique générale du premier ministre nommé, Jean Michel Lapin, mise en continuation le mardi 14 mai 2019.

Le retrait, du cabinet ministériel, des ministres ayant fait partie du gouvernement de Jean Henry Céant, exigé par les quatre sénateurs, relève de la prérogative de l’exécutif et non du bureau du sénat, souligne Carl Murat Cantave.

Dans une correspondance, adressée au président du sénat, Carl Murat Cantave, le groupe des 4 sénateurs de l’opposition avait exigé un cabinet ministériel complet et sans cumul de postes, entres autres, comme conditions préalables à la reprise de la séance de ratification, de la politique générale du premier ministre nommé, Jean Michel Lapin.

Ces sénateurs de l’opposition, Evallière Beauplan, Nènel Cassy, Antonio Chéramy et Ricard Pierre, avaient aussi demandé le retrait, du cabinet ministériel, des personnalités ayant fait partie du gouvernement de Jean Henry Céant.

Ils avaient recommandé la mise à disposition des dossiers de tous les ministres, pour un minutieux examen, et la convocation, en urgence, d’une conférence extraordinaire, des présidents des commissions sénatoriales permanentes.

Cette conférence devrait permettre de « statuer sur le comportement belliqueux du sénateur Joseph Lambert à l’égard de leur collègue Ricard Pierre, lors de la séance du 14 mai 2019, pendant que ce dernier protestait contre la violation de la Constitution et des lois de la république ».

Pour sa part, le groupe majoritaire au niveau du sénat avait rejeté les exigences des 4 sénateurs de l’opposition.

Aucune date n’est encore fixée pour la poursuite de la séance de ratification de la politique générale du premier ministre nommé Jean Michel Lapin et de son cabinet ministériel. [emb apr 22/05/2019 09:40]