Dépêches

Haïti-Justice : L’Opc souhaite une volonté réelle de l’Etat pour combattre la violence


lundi 20 mai 2019

P-au-P, 20 mai 2019 [AlterPresse] --- L’Office de la protection de la citoyenne et du citoyen (Opc) appelle l’Etat à manifester une volonté réelle pour combattre la violence en Haïti, lors d’un atelier de clôture, ce lundi 20 mai 2019, auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

« Là où il n’y a pas de services publics garantis, c’est un terrain propice pour la violence », souligne le protecteur du citoyen, Me Renan Hédouville, à l’atelier de clôture du projet, baptisé « réduction de la violence communautaire et prévention de la délinquance juvénile sur les zones de Carrefour Feuilles et de Martissant » (sud-est de Port-au-Prince).

Hédouville exhorte les autorités à prendre leurs responsabilités pour le respect des droits des personnes, vivant dans les quartiers populeux, notamment les droits au logement, à la santé, à l’éducation et à la nourriture.

En cas de confrontation armée entre des parties, la population civile doit être protégée, exige le protecteur de la citoyenne et du citoyen, tout en souhaitant que justice soit rendue aux victimes de violences dans les zones de Carrefour Feuilles et Martissant.

9 morts et 10 blessés ont été enregistrés, lors d’une attaque meurtrière, perpétrée, dans la soirée du mercredi 24 avril 2019, à l’Impasse Eddy, à Carrefour Feuilles, par des gangs armés, de Sony Jean, plus connu sous le nom de Ti je.

Ti je a été abattu par la Police nationale d’Haïti (Pnh), lors d’un échange de tirs, dans la nuit du lundi 29 avril 2019, à Delmas 83 (municipalité au nord-est de Port-au-Prince).

Dans le cadre du projet « réduction de la violence communautaire et prévention de la délinquance juvénile sur les zones de Carrefour Feuilles et de Martissant », 31 jeunes, dont 16 filles et 15 garçons à risque de délinquance, ont été identifiés par des responsables communautaires dans les zones ciblées, a fait savoir Etienne Jean-Rollet, chef de projet.

Financé à hauteur de 12 millions 264 mille 588 gourdes (Ndlr : US $ 1.00 = 90.00 gourdes ; 1 euro = 108.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui), le projet « réduction de la violence communautaire et prévention de la délinquance juvénile sur les zones de Carrefour Feuilles et de Martissant » a été réalisé sur une période de 10 mois, allant de juillet 2018 à mai 2019, particulièrement dans les quartiers de Carrefour Feuilles et de Martissant. [mj emb rc apr 20/05/2019 16:09]