Dépêches

Haïti-Politique : « Un cabinet ministériel complet et sans cumul de postes », exigence du groupe des 4 sénateurs d’opposition pour la reprise de la séance du 14 mai 2019


vendredi 17 mai 2019

P-au-P, 16 mai 2019 [AlterPresse] --- Le groupe des 4 sénateurs de l’opposition exige un cabinet ministériel complet et sans cumul de postes, entres autres, comme conditions préalables à la reprise de la séance de ratification, de la politique générale du premier ministre nommé Jean Michel Lapin, mise en continuation le mardi 14 mai 2019.

Ces sénateurs de l’opposition demandent le retrait, du cabinet ministériel, des ministres ayant fait partie du gouvernement de Jean Henry Céant, dans une correspondance, adressée au président du sénat, Carl Murat Cantave, et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« Car, suivant le principe de la solidarité gouvernementale, prescrit par la Constitution, tous les ministres de Céant ont été frappés de la motion de censure, votée, à une écrasante majorité, à la chambre des députés », avancent-ils.

Le groupe des 4 sénateurs de l’opposition recommande aussi la mise à disposition des dossiers de tous les ministres pour un minutieux examen.

Une conférence extraordinaire, des présidents des commissions sénatoriales permanentes, doit être convoquée en urgence « pour statuer sur le comportement belliqueux du sénateur Joseph Lambert à l’égard de notre collègue Ricard Pierre, lors de la séance du 14 mai 2019, pendant que ce dernier protestait contre la violation de la Constitution et des lois de la république ».

La prise en compte de ces exigences essentielles contribuera à la bonne marche du sénat, déjà décrié par la population, soulignent les sénateurs Evallière Beauplan, Nènel Cassy, Antonio Chéramy et Ricard Pierre.

Aucune nouvelle date n’est encore fixée pour la poursuite de la séance, suspendue dans la soirée du mardi 14 mai 2019, au sénat de la république, en rapport à la ratification du premier ministre nommé, Jean Michel Lapin.

Pour une deuxième fois, cette séance de ratification, de l’énoncé de la politique générale du premier ministre nommé et de son cabinet ministériel, a été perturbée au sénat, en raison de vifs contentieux, d’ordre juridique, opposant les sénateurs de l’opposition et ceux proches de la présidence de Jovenel Moïse. [emb gp apr 16/05/2019 16:55]