A travers Haiti

Haïti-Coopération : L’Union européenne applaudit les efforts de relèvement à Jérémie

plus de deux ans après le passage, les lundi 3 et mardi 4 octobre 2016, du puissant cyclone Matthew dans la Grande Anse
jeudi 16 mai 2019

Jérémie / Grande Anse (Haïti), 16 mai 2019 [AlterPresse] --- L’Union européenne (Ue) applaudit les efforts de relèvement, constatés dans la commune de Jérémie (département de la Grande Anse, une partie du Sud-Ouest d’Haïti), plus de 2 ans et 7 mois après le passage, les lundi 3 et mardi 4 octobre 2016, de l’ouragan Matthew en Haïti, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

« Nous sommes très heureux de voir que la nature à Jérémie a repris ses droits, que la ville s’est reconstruite, que la place a été réaménagée et que les bâtiments ont été, en grande partie, reconstruits », s’est réjoui l’ambassadeur de l’Union européenne (Ue) en Haïti, le Français Vincent Degert.

Il s’est ainsi exprimé, lors d’une visite, effectuée à Jérémie, le samedi 11 mai 2019, en compagnie d’une délégation de l’Ue.

L’ambassadeur Degert a réitéré la volonté de l’Ue de continuer à accompagner la population, dans ses efforts de reconstruction de la ville.

Degert a aussi souligné la très forte solidarité, affichée, par des États membres et partenaires de l’Ue, dans ce relèvement, tout en rappelant le rôle de l’Espagne et de la Croix-Rouge, entre autres.

L’Ue a investi 6 millions d’euros (Ndlr : US$ 1.00 = 90.00 gourdes ; 1 euro = 105.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.90 gourde aujourd’hui) pour soutenir un programme de résilience à Jérémie et, plus largement, dans le département de la Grande Anse, rappelle Vincent Dégert.

Durant la visite du 11 mai 2019, à Jérémie, la délégation de l’Ue a rencontré le conseil municipal de Jérémie, qui en a profité pour présenter un plan d’urbanisme, visant à améliorer les infrastructures routières.

Accompagnée du maire prinjcipal de Jérémie, Claude Harry Milord, la délégation de l’Ue a, ensuite, visité la ravine Madan Kodo, qui représenterait un potentiel dans la gestion de risques à travers des espaces verts publics.

Les eaux, provenant de la ravine Madan Kodo, déversent d’importantes piles d’alluvions et de déchets, qui bouchent les canaux dans la zone.

La délégation de l’Ue s’est aussi rendue sur la côte de Caracolie (Jérémie), pour procéder au lancement d’un projet de l’organisation Care, visant la réfection d’une route avec le matériel dénommé « adoquins ».

Des matériels ont été également remis (sous forme de don) à la Direction de la protection civile (Dpc). [rj emb rc apr 16/05/2019 15:25]