Dépêches

Haïti-Politique : Aucune nouvelle date pour la poursuite de la séance de ratification de Jean Michel Lapin, suspendue au sénat


mercredi 15 mai 2019

P-au-P, 15 mai 2019 [AlterPresse] --- Aucune nouvelle date n’est encore fixée pour la poursuite de la séance, suspendue, dans la soirée du mardi 14 mai 2019, au sénat de la république, en rapport à la ratification du premier ministre nommé, Jean Michel Lapin, selon les données rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Pour une deuxième fois, la séance de ratification de l’énoncé de la politique générale du premier ministre nommé et de son cabinet ministériel a été perturbée au sénat, en raison de vifs contentieux, d’ordre juridique, opposant les sénateurs de l’opposition et ceux proches de la présidence de Jovenel Moïse.

La séance, reprise après une suspension d’audience, demandée vers 5:05 pm (21:05 gmt) a été à nouveau stoppée, en raison de quelques perturbations, résultant de discussions orageuses entre sénateurs.

Des sénateurs de l’opposition ont tenté d’envahir la tribune, au moment où le premier ministre nommé était invité à faire la lecture de sa déclaration de politique générale.

Dans la foulée, Joseph Lambert aurait agressé physiquement le sénateur de l’opposition, Ricard Pierre.

Face à cette ambiance tendue, le président du sénat, Carl Murat Cantave, a décidé de suspendre la séance.

Aucune entente n’a pu finalement être trouvée, autour du dossier des ministres détenant deux portefeuilles dans le cabinet ministériel de Jean Michel Lapin.

La séance du mardi 14 mai 2019, pour la ratification ou non du premier ministre nommé Jean Michel Lapin, a débuté, au sénat de la république d’Haïti, après une interruption, dans la soirée du dimanche 12 mai 2019, sur pression de sénateurs de l’opposition, pour continuation ultérieure.

3 postes de présidents de commissions permanentes ont été concédés aux sénateurs de l’opposition, suite à une conférence des présidents de commissions, tenue le lundi 13 mai 2019, pour dénouer, dans un premier temps, le contentieux.

Les discussions, durant la séance du mardi 14 mai 2019, ont porté, en grande partie, sur le cumul des fonctions publiques, qui serait, pour certains sénateurs, interdit et inacceptable, notamment en rapport à la composition du cabinet ministériel du premier ministre nommé.

Sur 18 ministères, seulement 14 portefeuilles ont été assignés à des titulaires, selon l’arrêté de nomination du futur cabinet ministériel, critiquent des sénateurs en se référant à des dispositions constitutionnelles et légales.

Accompagné des membres de son gouvernement, Jean Michel Lapin est arrivé à la salle de séance au sénat vers 2:30 pm (18:30 gmt) pour la présentation des grandes lignes de la politique, qu’il envisage de mettre en oeuvre avec les membres de son gouvernement.

Lapin a présenté la liste des membres de son cabinet, composé des ministres et secrétaires d’Etat, suivant une demande du président du bureau du sénat de la république. [apr 15/05/2019 11:35]