A travers Haiti

Haïti-Insécurité : Un important coup de filet de la police dans le Nord


lundi 13 mai 2019

Cap-Haïtien (Haïti), 13 mai 2019 [AlterPresse] --- 53 présumés bandits, dont 6 femmes, ont été interceptés, le jeudi 9 mai 2019, lors d’une fouille, dans un camion container à Limbé, dans le département du Nord.

Ces individus, interpellés par des agents de la police nationale, dans le Nord du pays, feraient partie du gang d’Arnel Joseph, recherché par les autorités policières et ayant pris refuge à Marchand Dessalines dans l’Artibonite.

« Ils venaient tous de la Petite Rivière de L’Artibonite et Marchand Dessalines, à l’intérieur d’un camion immatriculé TM-39323, où ils étaient entassés. Aucun d’entre eux n’était en mesure d’indiquer clairement sa destination », a précisé l’institution policière, sur sa page Facebook, consultée par AlterPresse.

Un pistolet de calibre 45 et 29 cartouches, dissimulées dans une boîte à poudre pour bébé, ont été retrouvés en leur possession, suivant le constat d’un juge de paix de la commune de Limbé, indique-t-elle.

Des noms d’individus recherchés et des numéros de téléphone, écrits sur des morceaux de papier, ont été également retrouvés dans les poches de certains d’entre eux.

Depuis quelques temps, des gangs armés, éparpillés un peu partout dans le pays, sèment la terreur.

76 gangs armés sont déjà répertoriés en Haïti par la Commission nationale de désarmement, de démantèlement et de réinsertion (Cnddr), mise en place en mars 2019.

Pour le premier trimestre de l’année 2019, 101 personnes, dont 13 policiers nationaux, ont été assassinées, soit par balles soit par armes blanches, selon un rapport, rendu public, le 3 mai 2019, par le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh). [emb apr 13/05/2019 12:50]