A travers Haiti

Haïti / ’’Toujou pi fò ansanm’’ : Une première campagne de sensibilisation sur les droits et responsabilités des citoyennes et citoyens


mardi 16 avril 2019

Gonaïves (Artibonite, Haïti), 16 avr. 2019 [AlterPresse] --- Le projet Toujou pi fo ansanm a lancé, le lundi 15 avril 2019, aux Gonaïves (Artibonite, Nord), une première campagne de sensibilisation et de plaidoyer, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Cette campagne, qui se déroule d’avril à juin 2019, s’articule autour du thème « droits, devoirs et responsabilité des citoyennes / citoyens et des autorités, comme actrices / acteurs centraux du développement des communautés ».

Elle sera réalisée, chaque année avant la fin du projet, prévue d’ici l’année 2021, a indiqué Edner Fils Décime, coordonnateur du projet Toujou pi fò ansanm, qui intervient dans les 17 communes du département de l’Artibonite.

Le projet Toujou pi fo ansanm cible, dans sa stratégie d’intervention, 8 communes pilotes : Saint-Michel de l’Atalaye, Terre-Neuve, Grande Saline, Petite Rivière de l’Artibonite, Verrettes et La Chapelle, Gonaïves et Anse-Rouge.

Ces communes ont été choisies en fonction d’un ensemble de critères, comme l’existence d’un plan de développement communal, la présence d’un conseil de développement communal (Cdc) et d’un conseil de développement de section communale (Cdsc), explique Edner Fils Décime.

A travers cette campagne, les citoyennes et citoyens devraient s’efforcer de devenir plus responsables, espère Rony Pérard, coordonnateur du Réseau des plateformes des organisations de la société civile de l’Artibonite (Reposca).

Adolphe Seradieu, membre du conseil d’administration de la section communale (Casec) de Petite Desdunes, souligne les conséquences néfastes de la surpolitisation des organisations de la société civile. En ce sens, l’élu préconise de repenser les institutions étatiques et les organisations de la société civile à l’aune des besoins de développement des communautés.

Selon les responsables, les bénéficiaires finaux du projet Toujou pi fò ansanm seront les membres des Organisations de la société civile et les autorités locales formés par les effets multiplicateurs du paquet d’activités prévues. Ce qui fera au total 2 000 personnes dont 40% de femmes.

En plus des 2 000 personnes, au moins 70% des habitants du département de l’Artibonite seront touchés, poursuivent-ils.

Le département de l’Artibonite compte 1 727 524 habitants, dont 872 614 femmes, selon une estimation faite par l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI) dans le document « population totale, population de 18 ans et plus ménages et densités estimés en 2015 ».

« Puisque la société civile commence par tisser des liens avec les autorités locales, les femmes vont avoir plus de confiance à s’impliquer dans la politique », se réjouit la mairesse de la commune de Montrouis, Dieu-Milla Bien-Aîmé.

La campagne de sensibilisation du projet Toujou pi fo ansanma été lancée, le lundi 15 avril 2019, aux Gonaïves, en présence de plusieurs autorités locales, dont des représentantes et représentants de conseils municipaux, de sections communales, des Ministères de l’intérieur et des collectivités territoriales (Mict), et à la condition féminine et aux droits des femmes (Mcfdf).

Initié le mercredi 3 octobre 2018 aux Gonaïves, le projet Toujou pi fò ansanm est axé sur la communication publique, le plaidoyer et la planification participative, au niveau communal, intercommunal et départemental.

Le projet Toujou pi fò ansanm ambitionne de porter les citoyennes et citoyens du département de l’Artibonite à mieux jouer leur rôle, en tant qu’actrices et acteurs de développement, et de rendre responsables les autorités locales envers la population.

Il est financé à 90% par l’Union européenne (Ue) et 10% par le Consortium réunissant le Groupe Médialternatif (Gm), Gruppo di Volontariato Civile (Gvc), Comunità Impegno Servizio Volontariato-ProgettoMondo Mlal (Cisv/Pmmlal), le Groupe de promotion de la sécurité alimentaire et le développement (Gprosad) et le Conseil haïtien des acteurs non étatiques (Conhane). [mj emb rc apr 16/04/2019 14:00]