Dépêches

Politique : La désignation de Jean Michel Lapin comme premier ministre, une autre erreur du régime politique actuel en Haïti , selon le parti Fusion


mercredi 10 avril 2019

P-au-P, 10 avr. 2019 [AlterPresse] --- La désignation de Jean Michel Lapin, comme premier ministre d’Haïti, pour remplacer Jean Henry Céant, constitue une deuxième erreur du régime politique actuel en Haïti, estime le parti politique Fusion des socio-démocrates haïtiens (Fusion), dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Le pays vient de perdre six mois avec un premier ministre, rappelle le parti politique Fusion, en faisant référence à Jean Henry Céant, ancien chef de gouvernement d’Haïti, du 17 septembre 2018 au 18 mars 2019.

« Ce fut un échec total. Le président n’a pas appris de son premier échec. Il a commis la même erreur, la même faute politique une deuxième fois », regrette le parti politique Fusion.

Le choix de Jean Michel Lapin, par le président Jovenel Moïse, montre clairement combien le pouvoir actuel ne mesure pas la profondeur de la crise multiforme, que traverse Haïti depuis quelques temps, souligne le parti politique Fusion.

Haïti connaît une forte dépréciation de la monnaie nationale par rapport au dollar (environ 84.00 gourdes pour 1.00 dollar américain) et une inflation de 17%, affectant les conditions de vie, déjà précaires, de la population.

La détérioration de la situation requiert , avec tous les secteurs de la vie nationale, un dialogue sincère, au cours duquel toutes les questions seront mises sur la table, recommande le parti politique Fusion.

Le pays n’a nullement besoin de consultations pour choisir un premier ministre, mais plutôt une concertation avec les secteurs pour définir ensemble une orientation pour le pays. Cette concertation permettrait également de trouver un accord politique, en vue de déboucher sur un véritable dialogue national, aux yeux du parti politique Fusion des socio-démocrates haïtiens (Fusion).

La désignation de Jean Michel Lapin, comme premier ministre, ne devrait rien apporter aux problèmes, auxquels fait face Haïti, ont estimé des branches dans l’opposition politique.

Le nouveau ministre désigné occupait, depuis le jeudi 21 mars 2019, les postes de premier ministre par intérim et de ministre de la culture. [emb rc apr 10/04/2019 13:25]